Ligue 1 : Roxana Maracineanu favorable à l’arrêt de la saison

Fin de la ligue 1 – Après l’annonce du premier ministre, le président de la fédération française de football a décrété l’arrêt de la saison en cours, une décision que la LFP devrait en théorie confirmer ce jeudi à l’issue de sa réunion.  Roxana Maracineanu, ministre française chargée du sport, s’est également montré favorable à l’arrêt de la saison actuelle de ligue 1, sauf que certains dirigeants de clubs en France s’opposent à cette idée. De Gerard Lopez en passant par Aulas, la priorité est de finir la saison 2020.

L’arrêt de la saison de la ligue 1 et L2 en France divise les principaux acteurs du football. Si le premier ministre a annoncé que la saison ne reprendrait pas en mai, encore moins en juin, il laisse cependant le choix aux acteurs du foot de statuer sur l’issue de la saison 2020 stoppée depuis le 13 mars dernier, en raison de la crise du coronavirus. Sur l’avenir du championnat français cette année, les présidents de clubs multiplient leurs divergences. D’un côté, certains dirigeants qui souhaitent que la saison s’arrête tout court à la 28e journée, et de l’autre certains dirigeants qui souhaitent absolument terminer la saison, quitte à proposer de nouvelles formules. S’exprimant sur le sujet, la ministre des sports en France s’est montrée plutôt favorable à l’idée défendue par Noel Le Graët qui souhaite l’arrêt de la saison actuelle. La Ligue de football professionnelle se réunit ce jeudi et devrait statuer sur la question. Si la fin de saison était décrétée, les réflexions devraient par la suite concerner uniquement les modalités de classement pour le podium.

Faut-il terminer la saison actuelle de Ligue 1 ? La logique voudrait que la saison aille à son terme pour avoir une vue précise du classement. Mais avec les annonces du premier ministre au sujet du déconfinement des français, l’hypothèse d’une reprise du championnat français pour l’achever avant la nouvelle saison, semble peu probable. Roxana Maracineanu, ministre des sports, est revenu sur cette question au micro de RTL. Pour la première responsable du sport en France, la décision la plus logique serait celle proposée par Noel Le Graët, le président de la fédération française de football : «C’est Monsieur Le Graët qui a la main. Il s’est prononcé sur l’arrêt de cette saison. Je pense qu’il serait raisonnable que la Ligue aille dans ce sens également…Il faut qu’à chaque échelon, chacun soit solidaire. On a connu des diffuseurs télé qui ont dit : ‘non, on ne donnera pas l’argent dû sur des matches déjà joués’, on a connu des dirigeants de clubs qui voyaient chacun leur propre intérêt devant leur porte et on a vu des joueurs qui n’avaient pas l’air de trop se préoccuper de leur entreprise, de tous les gens qui travaillent autour pour que le sport vive et survive. Il faut de l’empathie, qu’on regarde à côté de soi. On n’a pas pris cela par le bon bout dans le football professionnel», a lancé la ministre des sports. Ancien champion du mone avec les bleus, Bixente Lizarazu estime qu’il est impossible de terminer la saison actuelle, si elle ne reprend pas en juin : «Si on avait voulu terminer ce championnat il aurait fallu démarrer l’entraînement au 15 mai (…) Pour reprendre le championnat le 15 juin, terminer le 30 juillet, puis derrière enchaîner sur la saison 2020-2021…il va falloir décider comment on fait le classement. C’est ça qui va être un casse-tête. Et puis surtout espérons qu’en septembre on va pouvoir redémarrer dans de bonnes conditions».

Simuler les journées restantes

«On peut imaginer un modèle de calcul, plus scientifique, dans lequel on simulerait les résultats des dix dernières journées, selon les points pris à domicile ou à l’extérieur, pour obtenir un classement sur 38 journées. Je peux vous dire que, sur le terrain, on était partis pour se qualifier en Ligue des champions. J’en ai la certitude.», a déclaré le président du LOSC.

Vous pouvez aussi aimer