Fin de la ligue 1 : Olivier Sadran conteste la relégation du TFC

Arrêt du championnat français – C’est désormais officiel, la Ligue 1 et la L2, stoppées le 13 mars dernier en raison du coronavirus, sont officiellement terminées. L’annonce a été faite ce jeudi à l’issue d’une réunion de la Ligue de football professionnel. Chargée d’étudier une méthode de classement pour cette saison, la LFP a retenu le mode de calcul par quotient, une méthode qui condamne le TFC à une relégation certaine en ligue 2.

La fin de la ligue 1 vient d’être officiellement décrétée ce jeudi par la LFP à l’issue d’une réunion. Il y’a 48h, le premier ministre français annonçait que les compétitions sportives ne reprendraient pas avant le mois de septembre. Sur la base de cette décision gouvernementale, la Ligue de football professionnel a donc décidé d’arrêter le championnat à la 28e journée. Mais la question la plus difficile concernait le mode de classement des 20 clubs de la L1 cette saison. Si la méthode retenue a fait des heureux, le président du Téfécé conteste lui la relégation de son équipe en seconde division, alors qu’il restait encore 10 journées de championnat à disputer. Olivier Sadran a même annoncé qu’il envisageait de déposer un recours contre la descente de son club en L2, lui qui avait pourtant salué la décision prise par le gouvernement, à savoir ne pas reprendre les compétitions sportives avant plusieurs mois, à cause de la pandémie Covid-19.

Il y’a de cela 48h, Olivier Sadran, président du TFC, saluait la décision prise par Edouard Philippe concernant la reprise de la ligue 1 : «Encore une fois, ce qui poussait tout le monde à poursuivre, c’était le risque économique. De mon point de vue, il est stabilisé. Pour moi, le foot sort gagnant de ne pas poursuivre. Ce n’était d’ailleurs pas la volonté des supporters. Le pays est actuellement en souffrance sanitaire. Il va rentrer en souffrance économique. Il aurait été très mal perçu de se désolidariser de cela. Les politiques ont pris la bonne décision. Chaque jour suffit sa peine. Et il faut reconnaître qu’on n’a pas fait preuve de beaucoup de qualité durant la saison. Pour l’instant, ce n’est pas un sujet pour moi.», confiait à L’Equipe, le président de Toulouse FC. Ce jeudi, la LFP a statué sur l’avenir de la saison actuelle stoppée le mois dernier en raison de l’épidémie du Coronavirus. Comme l’avait annoncé la veille Noel Le Graët, la Ligue de football professionnel a décrété la fin de la saison 2019-2020 en France au sortir de sa réunir. Mais les dirigeants de clubs attendaient beaucoup plus la LFP sur le mode de calcul qui serait retenu pour le classement général de la saison. La LFP a décidé du classement par quotient, une méthode qui envoie directement le TFC en seconde division la saison prochaine. Pour sa part, Olivier Sadran a annoncé un recours en justice.

Saisir les juridictions compétences

«En tant que dirigeants responsables de la santé de nos salariés, nous ne pouvons qu’approuver les annonces récentes. La conséquence en est que le TFC ne pourra pas défendre loyalement, sur les terrains, ses chances de maintien en Ligue 1 jusqu’à la dernière journée de championnat. Nous le regrettons fortement, car un classement provisoire, à ce stade de la compétition, ne présage jamais du classement final…Par conséquent, une relégation prononcée sur la base du classement provisoire à l’issue de la 28ème ou de la 27ème journée constituerait une entorse inacceptable aux principes de l’équité et de l’éthique sportive dont la LFP et le FFF sont les garantes…Compte tenu de tout ce qui précède, la demande du TFC est simplement que la FFF et la LFP respectent leurs propres règlements et se portent, comme elles le doivent, garantes de la protection de l’éthique et de l’équité sportive. Toute autre décision, ne permettant pas au TFC de faire valoir sportivement et équitablement ses chances de maintien, serait immédiatement contestée devant les juridictions compétentes.», a indiqué Olivier Sadran.

Vous pouvez aussi aimer