Fin de la saison : Aulas déplore une erreur politique

Arrêt du championnat – La ligue 1 et la L2 ne reprendront pas dans les mois à venir comme l’espéraient certains dirigeants de clubs en France. La semaine dernière, la Ligue de football professionnel annonçait l’arrêt définitif de la saison en cours, après 28 journées disputées. C’est le 13 mars dernier que le championnat de première division française avait été arrêté pour freiner les risques de propagation du covid-19 dans l’Hexagone. La décision prise par la LFP et le gouvernement a été de nouveau dénoncée par JMA dans un entretien accordé à L’Equipe.

La fin de la saison de ligue 1 est un véritable coup dur pour l’Olympique Lyonnais, classé 7e à l’issue de la 28e journée du championnat. Malgré les nombreuses propositions formulées par le président de l’OL, la Ligue de football professionnel a opté pour une autre méthode de calcul pour le classement général de la saison actuelle. Cette formule mise en place par la LFP consacre sans surprise le PSG comme champion de France cette année. En seconde position, on retrouve Marseille qui se qualifie donc pour la prochaine ligue des champions, puis le stade rennais également qui pour la première fois de son histoire, termine sur un podium de ligue 1. Les lyonnais semblent être les gros perdants dans cette affaire, puisqu’ils ne joueront ni l’Europa League, ni la ligue des champions la saison prochaine, alors que ces deux compétitions représentent un énorme manque à gagner pour le club, surtout dans cette période de crise sanitaire mondiale. Pour Jean-Michel Aulas, une erreur politique a été commise dans la décision de mettre un terme à la saison en cours, d’autant plus que les italiens, espagnols et anglais envisagent de terminer la saison actuelle avec une reprise probable en juin.

Jean-Michel Aulas ne rate aucune occasion de manifester son mécontentement après le maintien de son club à la 7e place du classement général de la ligue 1. Le président de l’Olympique Lyonnais est une nouvelle fois, revenu sur la décision prise par les instances dirigeantes en France, relativement à l’avenir de la saison actuelle : «J’appelle à ce qu’on reprenne ces décisions lors de l’assemblée générale ou celle du 23 avril. (…) Il y a eu d’abord une erreur politique, estime le boss de l’OL. Pourquoi se précipiter pour dire qu’il est difficile de jouer avant août ? Alors qu’on ne sait pas si les autres pays vont avoir le même jugement… Il fallait faire un tour politique des quatre autres grandes Ligues. La France du sport, c’est comme la France des entreprises, elle est en compétition. On ne doit pas se précipiter en politique si on n’a pas la certitude que les autres ne font pas pareil…Il fallait consulter l’UEFA, la maison mère de la Fédération, écouter l’assemblée générale de la Ligue et ne pas pénaliser le PSG et l’OL car l’UEFA va finir ses compétitions. (…) On est en train de casser le mérite sportif énoncé par l’UEFA et casser la filière économique du foot pro. Pourquoi les autres clubs européens se battent pour terminer leur saison et en ont eu l’autorisation ? On est en train de se pendre avec nos décisions.», a confié Jean-Michel Aulas dans un entretien accordé à L’Equipe.

Dugarry attaque Aulas

«Le football marche sur la tête, ses dirigeants également. Ça en devient pathétique. Je pense que les gens ont d’autres soucis que d’entendre ces bêtises… Qu’est-ce qu’ils n’ont pas compris dans l’intervention du Premier ministre, qui, selon moi, a été un peu prématurée ? C’est fini ! Le match est terminé, les prolongations ont été jouées, les tirs au but ont été joués, les joueurs sont en train de se doucher dans les vestiaires et ils cherchent encore des solutions ? Mais au bout d’un moment, arrêtons ! C’est ridicule, pathétique, ça fait mal au football. C’est horrible… Il y a un règlement. Il va y avoir des votes. Et la décision sera prise à la majorité. Point à la ligne.», a rappelé Duga sur RMC.

Vous pouvez aussi aimer