Election FIF : Eugène Diomandé explique son soutien à Didier Drogba

Fédération ivoirienne de football – Eugène Diomandé figure parmi les personnalités ivoiriennes lancées cette année dans la course à la présidence de la fédération ivoirienne de football. Le président sortant a annoncé qu’il ne briguerait pas un troisième mandat. Didier Drogba, ancien footballeur ivoirien figure parmi les prétendants au poste de président de la FIF cette année, une candidature soutenue par des dizaines de milliers d’ivoiriens. Mais Eugène Diomandé s’est récemment retiré de la course à la FIF pour apporter son soutien à l’ancien footballeur ivoirien Didier Drogba.

Candidat à l’élection à la FIF, Eugène Diomandé a décidé de se retirer de la course à la présidence de la fédération ivoirienne de football. En retour, il a annoncé son soutien à la candidature de Didier Drogba, l’ancien capitaine des éléphants de Côte d’Ivoire. L’intérêt du footballeur ivoirien pour ce poste est connu depuis l’année dernière. Il y’a quelques mois, l’ancien joueur rencontrait les acteurs du football ivoirien pour leur exposer sa vision pour le foot, une fois qu’il sera élu à la tête de la fédération ivoirienne de football. Le soutien d’Eugène Diomandé à la candidature de Drogba est une grande bataille de gagnée pour l’ex-joueur. Rappelons que les anciens footballeurs, à travers leur association, ont annoncé qu’ils ne soutiendraient pas la candidature de Didier Drogba. Les ex-footballeurs ivoiriens ont décidé de se ranger du côté de Sory Diabaté, le candidat adoubé par le président sortant Sidi Diallo. Dans un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique, Eugène Diomandé explique pourquoi il s’est retiré pour soutenir la candidature de l’ancien capitaine des éléphants de Côte d’Ivoire.

Les soutiens en faveur de la candidature de Didier Drogba fusent de partout. Sur la scène politique, Doumbia Major et Charles Gnaoré ont déjà apporté leur soutien à l’ancien footballeur ivoirien dans cette élection pour la présidence de la FIF. Candidat en lice pour succéder à Sidi Diallo, Eugène Diomandé s’est finalement retracté pour se ranger dans le camp de l’ancien footballeur ivoirien. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Eugène Diomandé évoque les raisons de sa candidature à cette élection qui aura lieu cette année : «J’avais décidé d’être candidat car j’estimais être plus légitime que beaucoup d’autres prétendants. Je suis le président d’un club professionnel, qui a été trois fois champion de Côte d’Ivoire, qui a disputé la finale de la Coupe de la CAF en 2014. Aujourd’hui, il est en D2, et j’ai certes vécu en Europe pendant plusieurs mois, mais j’étais très informé de la situation du football dans mon pays.  Ma candidature était réfléchie, pas aventurière. D’autres personnes, comme Sory Diabaté, l’actuel vice-président de la FIF, qui incarne l’actuelle gouvernance de Sidy Diallo, ou Idriss Diallo, qui en a fait partie, briguent le poste. Cela m’a conforté dans mon constat.». Poursuivant, Eugène Diomandé a aussi donné les raisons pour lesquelles il a décidé de se ranger derrière la candidature de Didier Drogba : «Quand j’ai annoncé ma candidature, Didier n’avait pas officiellement déclaré la sienne. Il y pensait sérieusement. À partir du moment où il s’est engagé officiellement, j’ai revu ma position. Je l’ai rencontré, et nous avons pu nous rendre compte que nous partagions beaucoup de points communs et une même vision des choses.  Didier et moi n’appartenons pas à la bande d’amis que j’ai évoquée, et qui a pris l’habitude de se repasser le pouvoir. C’est pour cela que j’ai eu l’impression, ces dernières années, qu’il s’agissait plus de successions que d’élections à la présidence de la FIF. Avec, comme c’est hélas trop souvent le cas en Afrique, des influences politiques».

Une première bataille de perdue par Drogba

Adulé par les ivoiriens, Didier Drogba reste de loin le plus populaire des candidats en lice pour la présidence de la fédération ivoirienne de football. Mais il faudrait bien plus qu’une popularité pour gravir le sommet de cette fédération. Se prononçant sur cette élection, les anciens footballeurs ont majoritairement dit oui à Sory Diabaté.

> Lire aussi  Messi et Neymar réagissent au départ de Luis Suarez

Vous pouvez aussi aimer