Ligue 1 : Eddy Zdziech favorable à une reprise de la saison

Reprise du championnat – Jean Michel Aulas n’est visiblement pas le seul président de club à plaider pour une reprise de la saison dont la fin a été décrétée il y’a environ deux semaines. Après le président d’Amiens qui a souhaité aussi une reprise de la saison ou au mieux un réaménagement du format pour passer à 22 clubs la saison prochaine, Eddy Zdziech, président de Valenciennes, jugé prématurée l’arrêt de la saison, surtout que les divisions voisines en Europe envisagent de reprendre dans quelques semaines.

La fin de la ligue 1 annoncée par la LFP continue de diviser les présidents de clubs. Vu les pertes financières attendues, certains dirigeants ont souhaité une reprise du championnat pour terminer les 10 journées restantes. Cette possibilité si elle était envisagée aurait permis aux dirigeants de clubs de toucher les droits Tv, des ressources financières vitales dans cette période de crise sanitaire et économique que le monde traverse. Ce ne sont pas les propositions allant dans le sens d’une reprise du championnat français qui ont fait défaut. Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, avait proposé de terminer la saison via des séries de play-offs, une proposition qui n’a pas retenu l’attention de la ligue de football professionnel, encore moins celle de la fédération française de football. Dans son combat pour une reprise de la saison, Jma est aujourd’hui rejoint par Eddy Zdziech, le président du club de Valenciennes. A en croire le dirigeant de foot, les mises en garde d’Aulas concernant la catastrophe économique qui frapperait le foot ont été visiblement mal interprétées par certains acteurs du ballon rond en France.

Pour Jma, la question d’une reprise de la saison en France ne devrait même pas se poser. Le mois dernier, il proposait de terminer la saison par des séries de play-offs : «J’ai lu attentivement ce que disait l’UEFA, qui souhaitait que l’on aille jusqu’au bout des compétitions, même si on devait jouer peut-être sur un format réduit, mais au mois d’août. Donc, je pense qu’il y a une voie alternative qui consisterait à suppléer cette fin de Championnat par une série de play-offs pour le haut et pour le bas qui auraient lieu en août peut-être même en juillet à huis clos. Il ne faut pas se précipiter. Je me dis que, peut-être, dans les règles de déconfinement qui ont été proposées, il y a encore la place pour finir le Championnat.». En France, Aulas n’est pas l’unique dirigeant à réclamer une reprise du championnat. Eddy Zdziech, une reprise au mois de juillet serait l’idéal pour terminer la saison : «Si nous pouvons jouer au football au mois de juillet, nous sommes également en capacité de terminer notre Championnat et donner à nos supporters, nos partenaires, nos téléspectateurs, et nos équipes un véritable clap de fin que tous méritent. L’équité sportive est la seule alternative qui permettra de mettre tout le monde d’accord. Elle doit rester au-dessus de tout et ne doit souffrir ni d’un calendrier ni de militants préférant opter pour leur sécurité sportive du moment. Bon nombre de présidents de ligue 2 moins expressifs que d’autres partagent cet avis.», a souligné le président de Valenciennes.

> Lire aussi  Ligue des champions : Aulas revient sur l’élimination de la Juve

Eviter des pertes financières

«Lorsque Jean-Michel Aulas parle d’une catastrophe économique certainement sans précédent pour le football français, il faut savoir l’entendre. Les pertes de cette saison vont être colossales, celles de 2020/2021 vont l’être également. Ce sont plusieurs dizaines de millions d’euros que les actionnaires vont devoir réinjecter dans l’économie de leur club. Plutôt que de rejeter la faute sur le gouvernement, la FFF ou la Ligue, repensons simplement à remettre tout le monde autour de la table pour proposer un autre calendrier», explique Eddy Zdziech dans son intervention. En premier League, comme en Liga, le scénario d’une reprise de la saison est déjà acté. Malgré la menace du coronavirus, ces divisions de football pourraient reprendre d’ici quelques semaines avec des rencontres à huis clos.

Vous pouvez aussi aimer