Reprise du championnat : la FFF recadre Jean-Michel Aulas

Reprise de la ligue 1 – Sur une décision prise par le gouvernement, la Ligue de football professionnel avait décrété fin avril la fin de saison en France pour les ligues 1 et 2. Cette décision alimente toujours la polémique puisque certains dirigeants de clubs en France militent aujourd’hui pour une reprise du championnat, stoppé à la 28e journée en raison de la maladie à Covid-19.

La reprise du championnat reste un sujet de discorde entre la FFF et Jean-Michel Aulas. Malgré un déconfinement progressif autorisé, la ligue 1 de football n’ira pas à son terme. Après que le gouvernement ait décidé de reporter la reprise des activités sportives pour le mois de septembre, la Ligue de football professionnel et la fédération française de football ont décidé de l’arrêt définitif de la saison à la 28e journée de Ligue 1. Cette décision, comme on peut clairement s’en douter, ne fait pas que des heureux. Parmi les mécontents, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais. Classé 7e à l’issue de la saison qui vient d’être terminée, l’OL ne disputera aucune compétition européenne l’année prochaine, à moins que les lyonnais réussissent à battre le PSG lors de la finale de la super coupe, si toutefois cette finale devait avoir lieu. Soucieux de vouloir reprendre le championnat, JMA multiplie les alternatives, aussi bien sur le plan sportif que sur le plan politique. Après avoir adressé une lettre ouverte aux sénateurs français, le dirigeant de club français s’est également adressé au premier ministre français. Les préoccupations soulevées par Jma dans ses nombreux courriers n’ont pas manqué de faire réagir la FFF.

«Javier Tebas, président de la Liga, qui a toujours considéré « qu’un arrêt définitif du championnat serait un cauchemar et ne servirait que les intérêts de ceux qui y auraient un intérêt personnel » a réussi à faire appliquer parfaitement dans son pays les recommandations édictées par l’UEFA lors des différentes réunions auxquelles le football français était représenté par la Directrice Générale de la FFF Florence Hardouin et le Directeur Général de la LFP Didier Quillot. L’Olympique Lyonnais espère que l’exemple de l’Espagne venant après celui de l’Allemagne permettra de reconsidérer la décision prise en France de façon trop hâtive. L’OL appelle le Président Emmanuel Macron à soutenir l’esprit d’une France qui réagit face à ses concurrents européens. Grâce à la pertinence et à l’efficacité de ses citoyens, la France a fait reculer la pandémie pour permettre la reprise contrôlée des entraînements et demain nous l’espérons de la compétition, comme c’est le cas dans la quasi-totalité des autres pays européens. La décision prise dans la précipitation le 30 avril peut être aujourd’hui compensée aux yeux des français si l’on sait reconnaitre que rien n’est jamais définitif en adoptant la solution la plus appropriée dans l’intérêt du football professionnel français et donc des français», rapportait le président de l’OL dans un communiqué. Depuis l’arrêt du championnat français, Jma multiplie les offensives médiatiques dans l’espoir de voir la fédération française de football et la LFP changer de cap pour envisager une reprise de la ligue.

Les précisions de la FFF

«je tiens à vous préciser, qu’à ce jour, il n’existe pas de protocole UEFA. Certes, l’UEFA travaille à l’établissement d’un protocole médical qui dictera les conditions sanitaires et hygiéniques de reprise de ses compétitions européennes interclubs , pour le mois d’août. Le directeur médical de la FFF, en tant que membre de la commission médicale de l’UEFA, y participe. Cependant, ce protocole n’est pas encore finalisé et présenté au comité exécutif UEFA. Par ailleurs, il ne s’agit en aucun cas d’un protocole concernant les championnats nationaux. Sur le plan national, la direction médicale de la FFF a participé à l’élaboration d’un protocole de reprise adressé par la LFP au ministère des Sports pour les championnats professionnels. La situation sanitaire n’a pas permis, à ce stade, de l’activer.», a indiqué Florence Hardouin, la directrice générale de la FFF.

Vous pouvez aussi aimer