Annulation de la Ligue 2 à 22 : Dugarry s’en prend à Le Graët

Saison 2021 Ligue 2 – Alors que plusieurs clubs militaient en faveur d’une reprise de la L2 à 22 clubs, le président de la fédération française de football, a clairement marqué son opposition à ce projet porté par plusieurs clubs. Noel Le Graët a d’ailleurs salué la décision rendue il y’a quelques jours, relativement au maintien du formel traditionnel de la Ligue 2. Cette prise de position du patron du football français a fait réagir de nombreux acteurs du football, dont le consultant sportif Christophe Dugarry.

La Ligue 2 ne passera à 22 clubs pour la saison prochaine. C’est la principale information à retenir du communiqué officiel rendu par la fédération française de football. Alors que l’Assemblée Générale de la ligue de football professionnel s’était montré favorable à une compétition réunissant 22 clubs, l’instance dirigée par Noel Le Graët a marqué un refus à cette proposition, une décision qui ne surprend guère puisque le patron du foot français. Le président de la fédération française de football s’est d’ailleurs réjoui du maintien de la ligue 2 à 20 clubs. Cette situation exceptionnelle fait suite à la décision d’annulation de la saison prise en avril par la LFP, une décision saluée par la FFF. Pour Christophe Dugarry, Le Graët a pris une décision politique en s’opposant au passage à 22 clubs pour la prochaine saison de la ligue 2.

«Réuni ce jour, le Comité Exécutif de la Fédération Française de Football a décidé, en vertu de l’article 199 des règlements généraux de la FFF, de réformer la décision de l’Assemblée Générale de la Ligue de Football Professionnel en date du 20 mai 2020 adoptant un nouveau format de championnat de Ligue 2 à 22 clubs, sans descente, pour la saison 2020-2021. En conséquence, les deux descentes réglementaires prévues pour la saison 2019-2020 sont maintenues et le championnat de Ligue 2 restera à 20 clubs pour la saison 2020-2021», indiquait dans un communiqué la FFF. Cette décision de maintenir la Ligue 2 à son format habituel n’était guère une surprise, d’autant plus que le président de l’instance dirigeante du foot, s’était clairement opposé au nouveau format proposé par l’Assemblée Générale de la Ligue de football professionnel. Dans les colonnes de l’Equipe, le dirigeant de club a d’ailleurs salué, la décision du comité exécutif de la fédération française de football : «C’est une décision logique et nette d’un comex uni et responsable. Elle aurait dû être prise la semaine dernière à la Ligue. On a appliqué le même système pour tous les clubs (professionnels et amateurs). On ne pourra pas nous accuser d’avoir fait du copinage avec tel ou tel…Je suis très serein, on applique les règles qui sont les nôtres. On est justes dans nos décisions». Comme il fallait s’y attendre, cette décision de la fédération française de football, relative à l’annulation de la ligue 2 à 22, a suscité de vives réactions. Le consultant sportif française Christophe Dugarry s’est prononcé sur le maintien de la L2 à son format habituel, alors que la LFP avait voté pour un passage à 22.

Duga sans pitié pour Le Graët

«Mais j’ai arrêté de croire à la compétence du président Le Graët pour parler de football depuis qu’il a milité de toutes ses forces pour maintenir Raymond Domenech après le fiasco en équipe de France. En 2008, après l’échec de l’Euro, Noël Le Graët, alors vice-président de la FFF, avait effectivement apporté son soutien à Raymond Domenech, qui avait été maintenu dans ses fonctions de sélectionneur des Bleus lors d’un conseil fédéral de la fédération. C’est un excellent politicien. Je ne sais pas par quel coup de baguette magique il s’est retrouvé président de la fédération. Il n’aurait plus jamais dû être dans le football. Il fait de la politique. Il n’a pas fait tout ce qu’il a fait dans l’intérêt du football. À travers ce veto, il maintient sa décision prise pour le foot amateur.», explique le consultant de RMC.

Vous pouvez aussi aimer