Reprise ligue 1 : Aulas remporte une première bataille

Retour du championnat français – Contrairement à la Liga et la Premier League, la ligue 1 française ne reprendra pas pour la saison 2019-2020. Fin avril dernier, la Ligue de football professionnel décrétait l’arrêt de la saison, dévoilant par la même occasion le classement général de la saison. Jean-Michel Aulas avait vivement protesté contre la décision rendue par les instances du football français, évoquant même la possibilité d’introduire un recours en justice pour avoir gain de cause.

La reprise de la Ligue 1 n’est pas encore à l’ordre du jour, mais les efforts de Jean-Michel Aulas commencent par donner des résultats. Après avoir interpellé sans succès les instances du football au sujet de la reprise du championnat, le président de l’OL s’était tourné vers les élus de la Nation. Quelques élus du Sénat français avaient déposé un amendement pour un retour du championnat, comme ce sera le cas dans certaines divisions voisines. A défaut d’une reprise du championnat, JMA a récemment proposé que les entrainements puissent au moins reprendre, histoire de permettre aux clubs français de mieux se préparer pour la prochaine saison. Dans un communiqué, la Ligue de football professionnel semble avoir donné satisfaction à cette requête du dirigeant de club en France. Sauf surprise de dernière minute, les entrainements en France pourraient reprendre au mois de juin, dans le strict respect des nouvelles mesures de déconfinement annoncées par le gouvernement français. Outre la reprise des entrainements, JMA souhaite aussi la tenue de rencontres amicales dès le mois de juillet.

Dans l’une des nombreuses tentatives de reprise du football en France, Jean-Michel Aulas proposaitque les clubs aient au moins le droit de pouvoir s’entrainer dès le mois de juin, avec la possibilité de disputer des matches amicaux au mois de juillet, dans la perspective de la préparation de la prochaine saison : «Je suis très serein, très calme mais déterminé. J’ai la profonde conviction qu’il s’est passé quelque chose qui n’a pas servi les clubs et le football français tout entier. C’est une honte de ne pas donner au PSG et à l’OL les moyens d’être en bonne forme pour disputer les phases finales de Coupes d’Europe en août. A ce titre, j’ai des souhaits à formuler (…) Je fais une dernière suggestion : autorisez-nous à nous entraîner le 2 juin pour ceux qui le souhaitent et commençons les matchs amicaux en juillet. Si le conseil scientifique ou des statistiques de la pandémie au 15 juin ne le permettent pas, on réformera cette décision. Mais il est fondamental que les clubs français puissent commencer à jouer à huis clos début juillet, comme leurs concurrents européens. Si la Ligue ne veut pas, il faudra se poser la question de savoir pourquoi elle ne veut pas. Il faut autoriser au moins quatre clubs à jouer, les trois qui jouent les finales de Coupes nationales, Paris, Saint-Étienne et Lyon. Je rajoute Lille, qui est intéressé par un rôle de partenaire. Ces quatre clubs sont candidats pour jouer en juillet. Il y en aura d’autres, Nantes est intéressé», évoquait le dirigeant de club en France. La ligue de football professionnel n’a pas tardé à réagir à cette alternative de reprise des entrainements dès le mois de juin.

Première victoire pour Aulas

«Édouard Philippe a écarté à nouveau ce jour l’idée d’une reprise des compétitions, confirmant ainsi sa position exprimée le 28 avril. Il n’est donc pas question d’envisager un redémarrage de la saison 2019-2020 comme certains s’évertuent à le demander. Le contexte sanitaire s’améliore mais, le Premier ministre l’a rappelé, la prudence prévaut. Avec les nouvelles annonces du gouvernement, les entraînements vont pouvoir reprendre courant juin et les clubs vont ainsi préparer au mieux la saison prochaine, qui démarrera en août. La très bonne nouvelle dans les déclarations du Premier Ministre, c’est que l’on peut espérer désormais une reprise en août avec une partie du public. Il faut penser aux acteurs du jeu et à nos supporters», rapporte la LFP.

Vous pouvez aussi aimer