Ligue des champions : Aulas revient sur l’élimination de la Juve

Juventus – Lyon – Malgré un championnat arrêté au mois de mars, l’Olympique Lyonnais a réussi à sortir la Juve de la ligue des champions, bien que les italiens étaient grandement favoris. Le doublé de Cristiano Ronaldo ne changera pas grand-chose à l’issue de la rencontre, puisque les lyonnais décrocheront leur ticket pour les quarts de finale de la ligue des champions. Mais le plus dur pour les lyonnais reste à venir puisqu’il faudrait sortir désormais Manchester City pour franchir le dernier carré de la compétition européenne.

La qualification de Lyon en quart de finale de la ligue des champions était l’une des grandes surprises de la compétition cette année. Malgré un but d’avance sur la Juventus de Turin, les lyonnais n’étaient pas encore sortir d’affaires, puisqu’il fallait absolument réalisé un score positif face à la Juve lors du match retour sur la pelouse du club italien. Grâce à un pénalty transformé par Depay, les lyonnais sortent la Juve de la compétition, malgré un doublé inscrit par Cristiano Ronaldo durant la rencontre. Les italiens se sont imposés mais quittent la compétition, grâce au but à l’extérieur inscrit par Depay, l’attaquant et capitaine de l’OL. Dans une interview exclusive accordée au Journal Le Progrès, Jean-Michel Aulas est revenu sur la qualification de l’OL en quart de finale de la compétition. Dans son entretien, le président de l’OL n’a pas manqué de revenir sur l’arrêt de la saison, une situation qui a éloigné les lyonnais du podium européen.

Interrogé sur ses impressions après l’énorme match entre la Juventus de Turin et Lyon, Jean-Michel Aulas a déclaré dans les colonnes du quotidien Le Progrès : «De la fierté pour mon club. J’ai vécu un grand moment. J’en ai connu pas mal dans ma carrière. Mais celui-ci était particulier. Les joueurs se sont dépouillés. Il fallait les voir dans le vestiaire. C’est une grosse équipe cette Juventus. Du banc de touche, ils ont mis une pression incroyable sur l’arbitre. C’était terrible. On avait l’impression que la Juventus ne pouvait pas perdre, ce n’était pas possible. Mais l’arbitre a été très bon. Il a réussi à maintenir à distance ce staff italien. Il y avait une furia sur le banc italien. On se demandait comment on allait s’en sortir…Oui, on a repris avec beaucoup de courage depuis 2 mois. Les joueurs ont eu la préparation la plus longue, la plus pertinente possible. On a vu que nous avions du potentiel physique en terminant bien contre la Juve et que nous avions trouvé cette assise défensive dont ont besoin toutes les grandes équipes». S’il se réjouit de ce succès contre la Juve, le président de l’OL ne cache pas sa déception suite à l’arrêt du championnat français au mois d’avril par la Ligue de football professionnel : «Ça a été une année pourrie. On n’a jamais eu autant de blessés. L’arrêt de la L1 est décrété alors que l’on est 7e à 10 journées de la fin. Il restait 30 points en jeu. Cet arrêt est un scandale absolu. La Ligue a fait n’importe quoi ! On n’a pas le droit quand il y a autant d’enjeux, d’arrêter un championnat alors que les autres ne s’arrêtent pas. C’est une injustice profonde et je ne le pardonnerai pas.», a poursuivi le président des Gones.

Le podium européen encore jouable

«Que l’on doit en vouloir toujours plus. Notre équipe est solidaire. On a un staff de qualité très expérimenté. Je découvre plein de choses. On a l’impression de se retrouver à l’époque de Gérard Houllier qui avait des ficelles plein son sac… Alors, il faut que ça nous donne des idées. Jouer Manchester City en étant dans les 8 meilleures équipes européennes, on ne l’a pas volé. Éliminer la Juve en 8e, c’est du très haut niveau, alors… Il reste une chance sur 1 million, alors il faut la jouer. Le parcours est difficile. Il faut se taper Manchester City qui vient d’éliminer le Real Madrid. On va faire comme si on pouvait aller au bout.», a poursuivi Aulas.

Vous pouvez aussi aimer