FC Barcelone : démission du président Josep Maria Bartomeu

Départ de Bartomeu – Malgré le départ d’Abidal suivi du recrutement d’un nouvel entraineur, le FC Barcelone n’a toujours pas vu le bout du tunnel. Après la défaite face au Real Madrid au camp Nou, le président du club catalan a officiellement rendu sa démission avant la fin de son mandat qui s’achève l’année prochaine. Cette annonce a été saluée par nombres de supporters du club catalan. Dans les minutes qui ont suivi sa démission le président du club catalan est longuement revenu sur les raisons de cette démission.

La démission de Josep Maria Bartomeu alimente vivement les débats dans la presse catalane encore ce mercredi. Après le fiasco du FC Barcelone en Liga, lors du classico, le président Josep Maria a rendu sa démission, une démission qui était attendue depuis des mois, voire depuis l’année dernière. Ce départ intervient alors que le club catalan traverse dans une crise sans précédents. Le capitaine du club catalan menaçait il y’a quelques semaines de partir du club espagnol, une annonce qui a provoqué un véritable séisme dans le championnat espagnol. Si Leo Messi a décidé de rester en Liga, il pourrait partir libre de tout engagement dès la fin de la saison en cours. La nouvelle direction devrait donc se donner les moyens de convaincre le capitaine de l’Argentine de renouveler son contrat, au risque de le voir partir en juin prochain de son club de cœur.

«Bonsoir. Je me présente pour vous communiquer ma démission ainsi que celle du reste de la direction. C’est une décision réfléchie de la part de tout le monde. Ce matin, j’ai reçu la réponse du Gouvernement de Catalogne et leur réponse a été claire : le gouvernement de Catalogne réitère qu’il n’existe pas d’obstacles juridiques à la tenue du vote de défiance. Cela signifie qu’ils exigent que le vote soit décentralisé. Ils ne font aucune mention de notre proposition de disposer de 15 jours de marge afin de garantir les mesures de sécurité nécessaires. C’est pourquoi nous leur avons demandé une couverture légale, la même qu’ils avaient demandée au gouvernement central. Ils ont décidé de ne pas donner la même chose qu’ils avaient demandé. Ils ont choisi de se laver les mains dans une situation qui leur est inconfortable. Ce midi une réunion c’est tenue. Tant les promoteurs de la motion que le président de la table se sont opposés au changement de date et ont assuré qu’ils allaient intenter une action en justice contre le conseil d’administration…Certaines décisions, au-delà du fait d’être incompréhensibles, me paraissent irresponsables. C’est un qualificatif fort, mais c’est ce que je pense. A l’heure où le Gouvernement prend des décisions et évoque le confinement le week-end avec la crise sanitaire, nous voyons des versions contradictoires. Pour le moment, je ne trouve pas d’autre qualification que le mot irresponsable. En tant que conseil d’administration, nous devons agir de manière responsable, nous devons garantir la santé de tous. Nous ne voulions pas être en position de mettre la santé de tous en danger.», a déclaré le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu. A l’occasion de sa conférence de presse, l’ancien dirigeant des blaugranas n’a pas manqué de défendre son bilan controversé.

Bartomeu fier de son bilan

«On a laissé entendre que nous avions des choses à cacher. Tout est faux. Ils disent que j’ai une grande capacité de résilience, mais ce que j’ai, c’est beaucoup d’expérience. J’ai toujours défendu que notre autocritique nous rend plus forts et ce que nous avons vécu ces derniers mois dépasse la limite. Il m’a insulté et menacé, comme tous les membres du conseil…Ce fut un honneur de servir le club, en tant que manager et en tant que président. J’ai essayé d’assumer le poste avec responsabilité et honnêteté. J’espère que durant les prochains jours, l’ajustement salarial des effectifs et des employés pourra être scellé.», a lancé Bartomeu en conférence de presse.

Retour en haut