Ligue des champions : les marseillais brisent enfin la malédiction

Victoire de l’OM – L’Olympique de Marseille tient enfin sa première victoire en ligue des champions après une série de 13 défaites concédées dans la compétition européenne. A l’occasion de la cinquième journée de la C1, les phocéens se sont imposés face au club grec de l’Olympiakos qu’ils recevaient au stade du Vélodrome. Si cette victoire permet aux marseillais de mettre fin à une série de 13 défaites en ligue des champions, les hommes de Villas Boas n’ont pas pour autant décroché la place qualificative pour l’Europa League.

L’Olympique de Marseille a finalement réussi à briser la malédiction en ligue des champions. Après 13 défaites consécutives dans la compétition, les hommes du portugais André Villas Boas se sont imposés lors de la cinquième journée, face au club de l’Olympiakos. Les hommes de Villas Boas se sont fait peur dans cette rencontre, puisqu’ils étaient menés au score sur leur propre pelouse. Grâce à un doublé de Dimitri Payet, les marseillais finiront par l’emporter dans cette rencontre. Si cette victoire redonne de l’espoir aux marseillais, ils sont toujours quatrième au classement général de leur groupe dans la compétition. Pour espérer décrocher une place en Europa League, les marseillais sont tenus de tout donner lors de la dernière journée, qui sera sans doute le match le plus difficile, puisqu’il faudrait aller chercher les trois points de victoire sur la pelouse de Manchester City, leader du groupe.

Eliminés en ligue des champions, les marseillais entretiennent encore la flamme de l’espoir, puisqu’une place en Europa League reste toujours possible. Cette place, les hommes de Villas Boas l’auraient provisoirement décroché s’ils s’étaient imposés par trois buts d’écarts face à l’Olympiakos, une situation qui n’a pas manqué de faire réagir le coach portugais : «Content ? Oui parce qu’on a maîtrisé le jeu, il y a eu la chance de Camara quand ils ont marqué. A la mi-temps on a dit aux gars de pousser et c’est ce qu’ils ont fait. C’est ça le plus important. Ils ont trouvé la force pour batailler et on a été récompensés. Je suis très heureux pour le groupe. Malheureusement, on n’a pas marqué ce troisième but contre l’Olympiakos. Je pense oui, les choses ne venaient pas pour nous, Dario est sorti fatigué. On avait besoin de quelque chose. Le premier but de Payet, en Ligue des Champions, a été important…Il y a eu ces deux buts, et malheureusement pas le troisième, qui nous aurait permis de passer devant l’Olympiakos. On va avoir besoin de Porto, dans son match contre l’Olympiakos. Ça donne de l’importance à notre match contre City. C’est bon, car on peut jouer à fond, et peut-être encore rêver de cette qualification (…) Les joueurs étaient au courant (qu’il fallait marquer un troisième but pour passer devant l’Olympiakos au classement, ndlr), mais on ne peut pas tout leur demander en même temps. Olympiakos avait besoin d’un point seulement, ils ont poussé vers l’avant. Dans les dernières minutes, on a laissé les choses pour le dernier match. C’était soit l’un soit l’autre. J’ai pensé à ne pas casser le jeu en deux. Le plus important pour nous c’était la victoire, et sortir de cette série », a confié le manager portugais de l’OM en conférence de presse, après la rencontre.

Soulagement de Payet

« C’est vrai qu’on savait que le match de ce soir pouvait nous permettre de nous racheter de cette campagne et de prendre trois points importants. Ça vient aussi du match qu’on a fait contre Nantes, ça a été l’un de nos meilleurs matches dans le contenu. On a pris un but mais au lieu de baisser la tête, on a poussé et on a été récompensé. On est content, on met fin à une série noire qui était assez longue, mais si on avait montré ce visage dès le début, on n’aurait peut-être pas été premiers, mais on aurait pu prendre des points utiles», déclare Payet.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer