OM : Villas Boas dément sa mise à pied

Départ de Villas Boas – Dans un récent communiqué, la direction de l’Olympique de Marseille annonçait officiellement la mise à pied de l’entraineur portugais André Villas Boas, une décision prise de manière conservatoire. Mais l’intéressé livre une toute autre version de ce qui pourrait devenir une bataille judiciaire entre le tacticien portugais et la direction du club phocéen.

André Villas Boas a-t-il été mis à pied par la direction du club phocéen ? C’est en tout cas l’information officielle transmise par voie de communiqué par l’Olympique de Marseille. Cette décision a été prise à la suite de plusieurs agissements de l’entraineur portugais, des agissements qui selon le club, visaient plus à ternir son image qu’à servir ses intérêts. Mais cette version des faits est contestée par le coach portugais qui évoque lui plutôt sa démission de son poste d’entraineur de l’équipe de Marseille. Dans sa déclaration ABV explique qu’il part sans rien réclamer en guise de dédommagement au club, encore moins à son président Franck Mc Court. Le mercato aura finalement eu raison d’ABV qui envisageait déjà un départ pour la fin de la saison, en raison des résultats peu satisfaisants avec le club phocéen. Mais les désaccords durant le mercato finiront par précipiter sa démission qui pour l’heure, n’a pas encore été officiellement annoncée par le club phocéen.

Démission ou mise à pied d’André Villas Boas ? Seule certitude du moment, le tacticien portugais n’est plus à son poste, à en juger par cette déclaration forte de l’Olympique de Marseille : «L’Olympique de Marseille annonce la mise à pied à titre conservatoire d’André Villas-Boas. Cette décision conservatoire est devenue inévitable compte tenu de la répétition récente d’agissements et d’attitudes qui nuisent gravement à l’institution Olympique de Marseille et à ses salariés qui la défendent quotidiennement. Les propos notamment tenus aujourd’hui en conférence de presse à l’égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables. Son investissement exceptionnel ne saurait être remis en cause et a au contraire été salué par tous pendant ce mercato hivernal marqué par une crise sans précédent. D’éventuelles sanctions seront prises à l’encontre d’André Villas-Boas à l’issue d’une procédure disciplinaire.», lisons-nous dans le communiqué du club français. Mais Villas Boas va plus loin en évoquant une démission de son poste d’entraineur de l’OM : « Le mercato a fini avec l’arrivée d’un nouveau joueur, une décision pas prise par moi, je n’ai rien à voir avec cette décision. Je l’ai apprise par la presse le matin au réveil. C’est précisément un joueur sur lequel j’ai dit non…J’ai présenté ma démission à la direction à cause de ça. Sans rien voler de la part de l’OM sur mon contrat. Je ne suis pas d’accord avec la politique sportive et cette prise de décision par rapport aux besoins de l’équipe et au joueur qui est arrivé. J’ai pris la décision de présenter ma démission à la direction. Je ne veux rien de l’OM ni de Frank McCourt, je veux seulement partir à cause d’un différend sur la politique sportive. C’est dommage qu’on arrive à ce point là.», a fait remarquer de son côté le manager portugais.

Villas ne veut rien de l’OM

«La direction a demandé du temps, ce n’est pas un problème. Je veux les aider sur ça. Ce n’est pas la première fois qu’un joueur n’est pas le choix de l’entraîneur, mais ce n’est pas ma façon de travailler. J’attends une réponse. Si c’est non, on continue. Ce que je veux préciser et qui est important : je ne veux rien de l’OM, pas d’argent. Je ne veux rien, seulement partir. Chose à laquelle la direction m’a dit que c’était apprécié par Frank, que c’est humble, c’est important de préciser. Tout le monde fait des conneries avec les indemnisations. Ils ont fait des conneries à Chelsea. Je veux être clair avec vous pour que ça n’échappe à personne», lance le portugais.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer