Ligue 1 ivoirienne : l’Africa Sport mis sous normalisation

Publicités

Africa Sport – La décision du comité de normalisation de la FIFA ne s’est pas attendre. Quelques jours seulement après le cri de détresse lancé par certains joueurs de l’Africa à l’occasion d’un match du championnat ivoirien, le comité dirigé par Dao Gabala a décidé de la mise sous tutelle du club ivoirien, avec pour effet immédiat de la suspension des deux présidents du club ivoirien.

Nouveau bras de fer entre Alexis Vagba et le comité de normalisation de la FIFA installé il y’a quelques mois en Côte d’Ivoire. Face aux difficultés du comité électoral à organiser les élections à la FIF, la Fifa a décidé de la mise sous tutelle du football ivoirien, une décision qui a eu pour corollaire la suspension du directeur exécutif de la fédération ivoirienne de football, Me Sam Etiassé. Dans le cas précis de l’Africa Sport, la décision du comité de normalisation est contestée par le président du club Alexis Vagba. Ce dernier a d’ailleurs menacé de poursuites le comité de la FIF qui devrait diriger les affaires courantes du club avant la convocation de nouvelles élections en vue de désigner un président au club. L’arrivée du comité de normalisation de la FIFA a été saluée par de nombreux amateurs du foot ivoirien, des amateurs qui dénoncent la mauvaise gestion des fonds par certains présidents.

L’Africa Sport est officiellement mis sous tutelle du comité de normalisation de la FIFA : «Toute la journée, ce mardi 27 avril 2021, mouvement accéléré à la FIF. Le Comité de normalisation de la FIF a sondé plusieurs personnes, des anciens dirigeants de l’Africa Sport, au dessus de la mêlée, pour prendre la tête du comité de normalisation de l’Africa Sport d’Abidjan. Les téléphones ont crépité. En attendant de trouver l’oiseau rare, Mme DAO Gabala et les membres de son comité ont choisi le Secrétaire général actuel, Assemien Aka, pour liquider les affaires courantes, notamment, la gestion de la participation de l’équipe au championnat 2020-2021.  La guerre Vagba Alexis-Bahi Antoine pour le contrôle de l’équipe à fini par mettre les deux hommes hors-course. Le comité de normalisation de l’Africa Sport d’Abidjan copié sur le modèle de celui de la FIFA à la FIF, a pour missions de gérer les affaires courantes du club, réviser les statuts et règlements intérieurs, reconstituer un collège électoral unique et organiser les assemblées générales modificatrices et électives. La transition à la FIF impose donc la transition à l’Africa Sport d’Abidjan. Les banderoles déroulées par les joueurs lors de la septième journée du championnat national, le samedi 24 avril 2021 au stade Robert Champroux de Marcory ont poussé le Comité de normalisation de la FIF à agir. Deux dirigeants se disputent le corps d’un grand malade, sans possibilité de conciliation. Mme Dao Gabala qui a trouvé une situation de co-gestion de l’équipe, inspirée par l’ancien comité exécutif pour éviter le naufrage de l’Africa Sport d’Abidjan, a tenté de reconduire la mesure. Malheureusement, la situation est devenue ingérable avec l’arc-boutement de part et d’autre. Pour la première fois dans l’histoire du football, une équipe est à deux têtes, chaque tête a ses joueurs et son encadrement technique. Chaque camp s’entraîne séparément et le jour du match, chacun met à disposition des joueurs.», a déclaré l’éminent journaliste sportif Fernand Dédeh.

Alexis Vagba remonté contre le comité de normalisation

«Depuis que le Comité de normalisation est arrivé, tout le monde savait qu’ils allaient sanctionner l’Africa à cause de Drogba. Qu’ils nous sanctionnent sur des fautes qu’on a commises. Quelle faute avons-nous commise ? Les textes ne permettent pas de m’enlever jusqu’à la fin de mon mandat. Je suis donc président jusqu’à la fin de mon mandat, jusqu’en décembre 2022. La FIF m’a fait payer la saison 2020-2021. C’est 250 000 francs, le droit d’adhésion. Les textes sont clairs. Je suis le président de l’Africa Sports. Que la Normalisation le reconnaisse.», a déclaré Alexis Vagba.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités