Football/JO de Tokyo 2021 : la Côte d’Ivoire bat l’Arabie Saoudite d’entrée

L’équipe de football de Côte d’Ivoire a battu, ce jeudi 22 juillet 2021, l’Arabie Saoudite par 2 buts à 1, pour son premier match aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2021.

Après une première mi-temps pratiquement raté, elle a su monter en puissance pour prendre le contrôle de la rencontre. Ces premiers trois points étaient très importants pour espérer passer les phases de poule, en tant que meilleur troisième au moins. Car les prochains adversaires sont le Brésil et l’Allemagne, les deux finalistes de la précédente compétition.

Première mi-temps ratée

Pour son premier match aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2021, l’équipe de football de Côte d’Ivoire s’est imposé ce jeudi 22 juillet 2021 face à l’Arabie Saoudite par le score de 2 buts à 1,  au Nissan Stadium de Yokohama. La première période a été plutôt médiocre de la part des Ivoiriens, à cause notamment d’un manque de fluidité entre le milieu de terrain et l’attaque. Hormis deux ou trois percées de Max Alain Gradel et Amad Diallo sur les côtés, il n’y a rien eu de bons à se mettre sur la dent.

Seulement un but chanceux à la 39e minute. Alamri Abdulelah marque contre son camp sur une frappe de Max Gradel. Cinq minutes plus tard (44e), l’Arabie Saoudite revient au score logiquement. Sur une hésitation de la défense ivoirienne, le virevoltant Aldawsari Salem place une balle enroulée dans les filets de Tapé Ira Eliezer. Un but partout à la première mi-temps.

Un second but au bon moment

A la reprise, le sélectionneur ivoirien Haïdara Soualiho remanie son système de jeu en décrochant Franck Kessié. Celui-ci jouera plus bas pour récupérer les balles. On retrouve une certaine fluidité entre le milieu et l’attaque, avec un bon travail des latéraux. Le mancunien Amad Diallo aussi monte un peu plus pour se retrouver dans la surface adverse. C’est lui qui sert Franck Kessié pour le deuxième but des Ivoiriens à la 66e minute. Le milieu de l’AC Milan fixe deux défenseurs saoudiens, avant de se retourner pour frapper. C’était imparable pour le gardien saoudien Alrubaie Mohammed peu rassurant dans ses poteaux. Une minute plus tôt il avait déjà commis une erreur qui aurait dû couter cher, après un tir de loin de Kouamé Christian.

Des occasions pour un troisième but

Comme pour l’égalisation, les Saoudiens ont failli remettre les compteurs à zéro à la 70e minute. Mais la lourde frappe d’Alfaraj Salman est repoussée par le gardien ivoirien Tapé. A la 79e minute la Côte d’Ivoire manque de tuer le match. Amad Diallo, qui a filé sur le côté droit, lève la tête et centre pour Franck Kessié. Mais, le gardien saoudien coupe le retrait et empêche le Milanais d’inscrire un doublé.

Deux minutes plus tard, servi par Kouamé Christian, Amad Diallo frappe à l’entrée de la surface de réparation adverse. Alrubaie Mohammed se couche très bien pour repousser la balle. Après ces actions successives, les Saoudiens reprennent le jeu à leur compte, avec notamment Alshahrani Yasser et Aldawsari Salem, qui créent des misères à la défense ivoirienne. Les Faucons verts s’asseyent dans le camp des Eléphants. Face au repli des Ivoiriens, ils essaient de passer par les côtés, puis de revenir dans l’axe pour décocher des tirs de loin, sans succès.

Aboubacar Doumbia voit rouge

A force, l’Arabie Saoudite manque de revenir au score à la 87e minute, toujours par l’intermédiaire de Salem. L’attaquant envoie une lourde frappe sur la transversale de Tapé, constamment avancé. Il s’en suite un cafouillage dans la défense et Éric Bailly dégage en catastrophe. Dans le temps additionnel, Franck Kessié joue de son expérience pour gagner du temps dans le point de corner adverse.

Haïdara Soualiho fait ensuite sortir le capitaine Gradel et Amad Diallo. Ils seront remplacés respectivement par Aboubacar Doumbia et Cheick Timité. Notons qu’Aboubacar Doumbia a écopé d’un carton rouge dans le temps additionnel, après un coude donné à l’adversaire. Il n’aura donc pas la chance de jouer face à la Seleçao brésilienne le 25 juillet. Mais reviendra pour en découdre avec la Nationalmannschaft le 28 juillet.

Trois précieux points dans une poule de la mort

Ces deux puissances mondiales du football font partie des favoris à la médaille d’or. Elles s’étaient déjà affrontées en finale des JO du Brésil, au stade de Maracana. La Seleçao l’avait emporté aux tirs aux buts, après un score de 1-1. Avec les trois points contre l’Arabie Saoudite, les Espoirs ivoiriens se donnent une chance d’y croire. Ils pourraient prendre un des deux tickets de cette poule D, ou au moins se faire repêcher comme meilleur troisième.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer