in

Côte d’Ivoire : Les Eléphants sans 7 des leurs face à la Guinée

La Côte d’Ivoire démarrera sa première journée des éliminatoires pour la CAN 2019 le samedi 10 juin face à l’équipe de Guinée au stade de la paix à Bouaké. Mais le match aux face aux guinéens s’annonce plutôt difficile d’après l’entraîneur belge de la sélection ivoirienne, au regard des nombreuses absences auxquels son effectif doit faire face. Selon le coach belge, 7 Eléphants ne disputeront pas cette rencontre capitale samedi.

Une équipe mal en point

C’est le 10 juin que la Côte d’Ivoire affronte la Guinée Conakry dans un match comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Selon le calendrier établi, les Eléphants reçoivent donc les guinéens au stade de Bouaké pour leur 1ère rencontre de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations prochaine qui se tiendra au Cameroun. Mais le scepticisme plane sur les performances des joueurs ivoiriens face à la Guinée samedi, au regard de la décevante prestation des Eléphants lors du match amical contre la Hollande à Rotterdam. La sélection ivoirienne avait été étrillée par le score de 5 buts à 0 face à la Hollande, dans une rencontre où les Eléphants ont montré très peu d’atouts offensifs. Il faudra donc montrer un autre visage face aux guinéens ce samedi pour espérer démarrer les éliminatoires de la CAN 2019 avec les 3 points. Mais là encore Wilmots est face à un gros challenge : aligner un bon 11 de départ avec un effectif handicapé par plusieurs absences, dont celle de Gervinho, si l’on s’en tient aux informations données par la presse ivoirienne.

La Côte d’Ivoire affronte la Guinée sans 7 Eléphants

A en croire la presse sportive ivoirienne, Wilfried Zaha, Koné Lamine, Salomon Kalou, Gervinho, Seko Fofana, Gnagnon et Serey Dié seront tous absents lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019 face à la Guinée. Si la majorité des absences s’explique par des problèmes de blessures, le doute plane encore sur les réelles raisons pour lesquelles Yao Kouassi Gervais alias Gervinho, ne sera pas de la rencontre. Concernant l’absence de Gervinho, l’entraîneur belge des Eléphants a donné sa version des faits face à la presse : «Le mardi matin, il (Gervinho, ndlr) m’a demandé une permission car sa femme avait un petit souci de santé. Elle a même été hospitalisée. Automatiquement, je me suis dit que la famille, c’est très important. Je lui ai donné la permission tout en lui demandant de me tenir informé de la situation. Il m’a appelé dans la soirée du mardi (6 juin) soir pour me demander s’il pouvait rester un jour de plus. J’ai pas trouvé d’inconvénient, parce que la santé c’est primordiale. Il doit revenir et être dans l’avion aujourd’hui (jeudi, ndlr) » a laissé entendre Marc Wilmots. Mais selon certains supporters des Eléphants, l’absence de Gervinho serait liée à une histoire de brassard au sein de la sélection nationale. Dans le match contre la Hollande, de nombreux ivoiriens ont crié leur indignation suite au refus de Serge Aurier de passer le brassard de capitaine à Gervinho entré en seconde période de jeu. Mais cette histoire a été rapidement clarifiée par Wilmots selon qui le brassard reviendra au joueur du 11 de départ qui comptera le plus de sélections à son actif. Seule certitude, ces nombreuses absences pourront jouer sur la performance des Eléphants qui se retrouvent avec un effectif complétement rajeuni à présent, même si Doumbia Seydou est de retour.

Côte d’Ivoire : Début des épreuves écrites du BEPC 2017

La chine prépare 10 grands projets de développement avec la Côte d’Ivoire