La liste des dix présidents les plus riches au monde

Président riche top 10
Publicités

D’où nous viennent ce classement nouveau des présidents les plus riches du monde ? A cette question certains répondraient que les dirigeants africains sont les plus fortunés de la planète, mais c’est sans avoir au préalable pris la peine d’effectuer quelques recherches sur la fortune de certains dirigeants de notre ère, en particulier ceux qui nous viennent du Moyen-Orient. Dans ce classement des dix richissimes dirigeants de notre planète cette année, l’Afrique n’est hélas représentée que par un seul chef d’Etat. Et ce n’est plus Eduardo Dos Santos qui représente le continent africain dans ce classement puisque le multimilliardaire angolais n’est plus aux commandes, officiellement depuis trois ans. Qui est donc l’unique représentant africain dans ce classement des dirigeants aux plus grosses fortunes au monde ?

[Mise à jour le 26 octobre 2020] La liste des présidents les plus riches du monde est composée de chefs d’Etat sui qui nous viennent des quatre coins du continent. Le continent africain, ou certains dirigeants sont en poste depuis des dizaines d’années, ne compte qu’un seul représentant dans ce classement. Il s’agit du roi marocain Mohamed VI, en poste depuis plus de deux décennies. A en croire plusieurs médias, sa fortune serait actuellement estimée autour de 5,7 milliards de dollars. Dans ce classement on retrouve également l’actuel dirigeant ivoirien Donald Trump. Bien avant son accession à la présidence américaine, il convient de rappeler que Donlad Trump s’était forgé une réputation dans le monde des affaires. Plusieurs médias y compris Forbes estiment entre 3 et 4 milliards de dollars la fortune personnelle de l’actuel locataire de la maison Blanche. Les chefs d’Etat et dirigeants du moyen Orient sont les mieux représentés sur les listes des dirigeants les plus riches de la planète. Bien des fois, il est difficile pour des médias spécialisés de donner une estimation moyenne du montant de leur fortune car ces chefs d’Etat et dirigeants du moyen Orient observent la plus grande discrétion sur leurs fortunes et leurs affaires. Si l’on se fie aux informations fournies par plusieurs médias, le dirigeant le plus riche de la planète serait le roi du Thaïlande Rama X. Certains médias estiment la fortune du roi thailandais à plus de 26 milliards de dollars, soit plus de cinq fois le montant de la fortune du roi Mohamed VI du Royaume du Maroc. Alors que son pays lutte toujours contre la Covid 19, le Roi du Maroc se serait offert un somptueux hotel dans la capitale française, une acquisition qui fera certainement beaucoup de bruit au Maroc. L’information concernant cette acquisition n’a pas été confirmée officiellement par le clan familial, mais par plusieurs médias africains, dont le média en ligne Africa Intelligence : «Le souverain du Maroc vient de s’offrir un splendide hôtel particulier dans l’un des quartiers les plus chics de Paris : 1 600 m2 habitables sur le Champ-de-Mars acquis cet été via la société SCI Deschanel – dont Mohammed VI est actionnaire majoritaire –, selon les informations du site Africa Intelligence. Le montant de la vente n’est pas officiel, car elle s’est conclue en direct entre le roi du Maroc et la famille royale saoudienne, qui possédait ce bien d’exception depuis plus de trente ans. On évoque un prix de vente d’au moins 80 millions d’euros, mais la facture pourrait être plus importante, selon le réseau Belles Demeures de France, qui a eu le bien en mandat et a confirmé la vente au Figaro Immobilier.», lisons-nous entre les colonnes du quotidien français Le Point. Aujourd’hui, nombreux sont les africains notamment les marocains, qui s’interrogent sur l’origine de la colossale fortune du roi Mohamed Six.

Dans le top 10 des présidents les plus riches du monde, un seul dirigeant africain. On a souvent coutume d’entendre dire que les dirigeants africains sont plus fortunés que leurs homologues européens ou américains, alors qu’ils sont loin d’être les dirigeants les mieux payés au monde. Avant son accession au pouvoir, le nouveau président des Etats-Unis valait déjà des milliards de dollars. Si l’on observe le classement des dirigeants africains les plus riches, on peut se rendre compte que Donald Trump est immensément plus fortuné que nombre de nos chefs d’Etat présents sur ce podium. A l’échelle mondiale, le seul dirigeant africain classé parmi les plus riches présidents n’est plus Eduardo Dos Santos, encore moins Ali Bongo, malgré une fortune colossale. L’année dernière, le dirigeant angolais qui était en poste depuis près de 38 ans, a quitté la vie politique de son pays, raison pour laquelle il ne sera pas présent dans ce top 10 des richissimes chefs d’Etat de la planète. Mais l’Afrique compte toujours un représentant sur ce podium, le dirigeant du Royaume chérifien, le Roi Mohamed VI. Excepté l’américain Donald Trump, aucun autre puissant dirigeant de la planète n’est présent dans ce classement des 10 présidents les plus riches au monde. Et à en croire certains médias africains, la fortune du dirigeant américain serait inférieure à celle du Roi Mohamed VI. A en croire plusieurs médias africains, la fortune du roi marocain serait estimée autour des 5 milliards de dollars, tandis que Donald Trump serait lui aux commandes d’une fortune évaluée à environ 3,5 milliards de dollars. Mais ces révélations sur la fortune du dirigeant du royaume chérifien reste à confirmer car n’émanant d’aucune source officielle marocaine. Cela peut surprendre mais le dirigeant qui domine ce classement nous vient du continent asiatique. La Chine étant une puissance économique mondiale de nos jours, l’on pourrait penser qu’il s’agirait du nouveau dirigeant chinois, mais ce n’est guère le cas. La première place du podium revient à la surprise générale à l’actuel roi thaïlandais Maha Vajiralongkorn, mieux connu sous le nom de Rama X (Rama 10). A en croire certains médias, la fortune du roi thaïlandais serait cette année évaluée à plus d’une vingtaine de milliards de dollars. Quand on sait que les salaires des chefs d’Etats africains sont bien souvent inférieurs il y’a de quoi se demander par quels moyens Eduardo Dos Santos a pu se faire une place dans ce classement, avant de le quitter au profit du dirigeant marocain.

v10ème Henri de Luxembourg (Luxembourg)

Né le 16 avril 1955 dans la localité de Betzdorf, le grand-duc Henri n’est en poste officiellement que depuis 7 octobre 2000. Fils aîné du grand-duc Jean de Luxembourg et de la duchesse Joséphine-Charlotte, Henri effectue ses études secondaires dans son pays avant de rejoindre la France où il passera et obtiendra son BAC. Une fois le baccalauréat en poche, il se rend en Suisse pour suivre des études à l’université de Genève. En 1980, il obtiendra une licence en sciences politique à l’université de Genève avant d’être nommé principal commandant de l’armée Luxembourgeoise. En 1998, le grand-duc de Luxembourg intègre le CIO, le comité international olympique. Deux ans plus tard, il accèdera au trône en succession de son père, le grand-duc Jean de Luxembourg qui avait annoncé son départ fin 1999. A en croire certains médias, la fortune d’ Henri de Luxembourg serait aujourd’hui estimée à 1,5 milliard de dollars. En début d’année, la famille royale faisait l’objet de vives critiques suite à un rapport commandé par le Premier Ministre sur la gestion de la Cour. Face aux nombreuses critiques dont faisait l’objet son épouse, le roi du Luxembourg est monté au créneau pour dénoncer l’acharnement contre sa famille, en l’occurrence contre son épouse : «C’est au chevet de mon beau-frère aux soins intensifs à Genève que je m’adresse à vous. Dans un esprit d’ouverture, de transparence et de modernité, j’ai accepté que la mission souhaitée par le Premier ministre puisse être exécutée. Dans l’attente du rapport et tout au long de cette mission des articles ont été publiés dans les médias, mettant en cause injustement mon épouse, la mère de nos cinq enfants et une grand-mère très aimante. Toute ma famille en souffre. Pourquoi attaquer une femme? Une femme qui défend les autres femmes? Une femme à qui on ne donne même pas le droit de se défendre? Depuis mon accession au trône nous avons, ensemble, voulu contribuer à la modernisation de notre monarchie constitutionnelle et nous voulons continuer dans cette voie. Les combats de mon épouse que j’ai toujours soutenus et que nous continuerons à mener sont essentiels: la lutte contre la dyslexie, la lutte contre les violences sexuelles, le statut des enfants emprisonnés en Afrique, le développement de la microfinance et l’éducation des jeunes filles et des femmes.», lançait le roi dans un communiqué rendu public fin janvier 2020.

9ème Tamim ben Hamad Al Thani (Qatar)

Tamim ben Hamad Al Thani était désigné il y’a de cela trois ans comme le 7ème dirigeant le plus riche au monde par le magazine Forbes. Originaire du clan Al Thani qui dirige le Qatar depuis plus de 150 ans, l’émir du qatari en poste depuis le 25 juin 2013 fut élevé au rang d’officier au sein de l’armée nationale en 1997. Il décroche en 1998 un diplôme à l’Académie royale militaire de Sandhurst, une célèbre école de formation qui accueille des élèves officiers britanniques comme des élèves étrangers. Le 5 août 2003, il est désigné en lieu et place de son frère comme le prince héritier du Qatar. Tamim ben Hamad Al Thani conservera son titre royal pendant 9 ans avant de présider aux destinées du Royaume en juin 2013. La fortune de l’émir de Qatar est estimée à 2,5 milliards de dollars.

8ème Donald Trump (Etats-Unis)

Avant de présider aux destinées des Etats-Unis, Donald Trump était avant connu comme un redoutable homme d’affaires. Le président américain a d’abord travaillé avec son père avant de prendre les commandes de l’entreprise familiale en 1970, année durant laquelle il se lancera dans le domaine de l’immobilier. Seulement huit ans après son arrivée à la présidence de l’entreprise familiale, Donald Trump réussit à finaliser les derniers détails pour la construction de la Tower Trump, le gratte-ciel de 202 mètres dont la construction sera achevée en 1983. Après l’immobilier, Trump multiplie les acquisitions et diversifie les sources de revenus de l’entreprise familiale. Aujourd’hui, le président américain est officiellement à la tête d’une fortune estimée à 3,5 milliards de dollars. Rappelons que l’actuel président américain était pendant plus d’une décennie le propriétaire du concours de beauté Miss Univers. Le président américain figure parmi les plus grosses mondiales citées par le magazine américain Forbes. Si l’on se fie au média américain, la fortune du dirigeant s’élèverait cette année, à la bagatelle de 2,5 milliards de dollars. Mais le camp Trump affirme que la fortune du président des Usa serait encore plus importante, mieux sa fortune s’élèverait en réalité autour de 10 milliards de dollars : «Le milliardaire a déclaré avoir déposé auprès de la commission électorale fédérale (FEC) sa déclaration financière personnelle, un document que les candidats aux élections fédérales doivent remplir afin d’énumérer les sociétés dans lesquelles ils ont des mandats ou des intérêts, ainsi que leurs actifs et leurs dettes. Les montants exacts n’apparaissent pas, seulement des fourchettes pour la plupart des catégories, ce qui rend impossible toute estimation indépendante de la fortune nette du candidat.  « J’ai déposé ma déclaration financière personnelle (PFD), et je suis fier que ce soit la plus grande de l’histoire de la FEC », a déclaré Donald Trump dans un communiqué, en notant qu’il n’avait pas demandé de prolongation du délai de remise, contrairement à Bernie Sanders. « C’est la différence entre un homme d’affaires et les politiciens ineptes et adeptes du bla-bla ».  En juillet dernier, Donald Trump avait déposé une déclaration énumérant plus de 500 sociétés et déclaré des revenus de 362 millions de dollars en 2014 (hors dividendes, intérêts, royalties, loyers, plus-values).  Il rapporte cette fois 557 millions de revenus, sans confirmer que cela couvrait la période 2015. Le document, pas encore disponible publiquement, fait selon lui 104 pages.  « Le patrimoine net de M. Trump a augmenté depuis sa dernière déclaration en juillet 2015. A ce jour, le patrimoine net de M. Trump dépasse 10 milliards de dollars », a écrit son équipe dans un communiqué.», rapportent nos confrères de Vox of Africa dans une enquête exclusive sur la fortune du président américain. En dépit des polémiques sur les chiffres, force est d’admettre que le président Donald Trump figure non seulement parmi les hommes les plus puissants de la planète, mais aussi parmi les plus grosses fortunes de la planète, surtout dans le cercle très fermé des richissimes présidents du monde.

7ème Hans adam II (Liechtenstein)

On n’en parle presque jamais mais le Liechtenstein est un petit situé en Europe centrale. Il est dirigé par le prince Hans-Adam II qui est né le 14 février 1945 dans la ville de Zurich en Suisse. En poste depuis le 13 novembre 1989, le prince a vu ses pouvoirs et prérogatives se renforcer dans le petit état européen en 2003 notamment lors d’un vote référendaire qui a abouti à une profonde réforme de la constitution du pays. Désormais, il jouit d’une immunité totale devant l’assemblée parlementaire de son pays, ce qui le met à l’abri de toutes formes de contrôles. Grâce à la réforme constitutionnelle, Hans adam II a désormais le pouvoir de s’opposer à toute décision de son peuple qu’il jugera impopulaire grâce à son véto. Durant les 28 années de règne, le souverain du Liechtenstein s’est bâti une belle petite fortune estimée aujourd’hui à 3,5 milliards de dollars. A l’occasion de ses 70 ans, le prince s’est longuement confié au quotidien L’Express sur la polémique suscitée par son union avec la comtesse Marie Kinsky. Ils se sont rencontrés alors qu’il n’avait que 15 ans, et elle 20 ans : «Non, nous avions le choix. À l’époque, nous passions nos vacances ici. Ma mère savait que des jeunes se trouvaient chez le prince Hans et les a invités au château : « Venez nous voir, mes enfants s’ennuient et ne pensent qu’à faire des bêtises. » (rires). Ils sont arrivés pour déjeuner. Et c’est là que j’aperçus pour la première fois Marie Kinsky. Je l’ai regardée et me suis dit : « Ce sera ma femme. » C’était le coup de foudre…Au Liechtenstein, tout le monde savait plus ou moins que j’avais une relation. Mais la presse n’en savait rien. Nous avions un accord de confidentialité. Tout a été révélé lors de la visite du prince Charles et de la princesse Anne. Je me promenais avec ma petite amie dans les jardins du château. Malencontreusement, la cohorte de journalistes nous a alors surpris. L’affaire était désormais publique. Cela a bouleversé quelque peu les plans de mes parents. Nous ne pouvions annoncer les fiançailles pour ensuite attendre deux ans avant d’organiser le mariage. Nous nous sommes donc mariés quelques mois plus tard, durant l’été 1967, deux ans plus tôt que prévu – grâce au prince Charles et à la princesse Anne.», déclarait le prince dans l’entretien exclusif marquant sa 70e année.

6ème Mohammed ben Rachid Al Maktoum (Dubaï)

Mohammed ben Rachid Al Maktoum est né le 14 juillet 1949. En plus d’être l’émir de Dubaï, il est également le vice-président, ministre de la défense mais aussi premier ministre des Emirats Arabes Unis. Le 5 janvier 2006, il succède officiellement à son frère à la fonction d’Emirat de Dubaï, devenant ainsi le 13e émir que la ville ait connue. Mohammed ben Rachid Al Maktoum a joué un role majeur dans le développement de la ville. Plusieurs projets d’envergure dont la célèbre compagnie Emirates Airlines, ont été lancés sous sa responsabilité. Il est surtout connu pour avoir dirigé le projet combien ambitieux de la construction de la Tour Burj Khalifa, qui reste à ce jour le gratte-ciel le plus long au monde. La fortune personnelle de Mohammed ben Rachid Al Maktoum est aujourd’hui estimée à 4,8 milliards de dollars.

5ème Mohamed VI (Maroc)

Mohamed VI est le prédécesseur du roi Hassan II son père qui était aux commandes du royaume chérifien pendant près de 36 ans. Aujorud’hui âgé de 54 ans, l’actuel roi du royaume chérifien est esn fonction depuis 1999, car ayant succédé à son père qui est décédé en juillet 1999. Mohamed VI est le seul représentant du continent africain dans ce top 10 des présidents les plus riches du monde. Selon certains médias marocains et africains, le roi marocain serait actuellement à la tête d’une fortune estimée à 5,7 milliards de dollars. Sous son règne, le Maroc perpétue sa longue marche vers le développement en multipliant les partenariats économiques aussi bien en Afrique comme sur la scène internationale. En plus d’être classé parmi les présidents les plus riches de la planète, le roi du Maroc  s’est également hissé dans le top classement des présidents les plus riches du continent africain, grâce à sa fortune estimée à plus de 5 milliards de dollars, selon l’information transmise par de nombreux médias en ligne sur le continent africain. Selon le média marocain Morocco mail, la fortune du roi Mohamed Six provient essentiel de ses investissements dans le domaine immobilier : «L’essentiel des terrains appartenant à la famille royale proviennent de confiscations après la marocanisation car les seuls vrais bénéficiaires des terres récupérées sont le roi, sa famille et son entourage direct. Le reste sert à acheter le silence et la docilité de l’armée et les hauts cadres administratifs dont quelques hommes politiques anciennement de gauche. Les terrains appartenant au palais et à ses thuriféraires jouissent d’une espèce de régime d’exception dans la mesure où ils ne sont pas touchés par les procédures des différents schémas directeurs, sauf consultation spéciale ou intervention des proches du palais qui déterminent le zoning et donc la valeur des terrains qui, comme par enchantement passent du statut agricole ou non constructible à celui de grande densité… L’essentiel des gros projets immobiliers, touristiques ou hôteliers entrepris au Maroc le sont par des investisseurs étrangers dont le partenaire exclusif est le roi ou son entourage direct. Ce sont les impôts du peuple marocain qui paient les infrastructures qui desservent ces projets, mais c’est le roi qui en engrange les bénéfices. Nous ne sommes guère étonnés si la misère du peuple avance, simultanément et a grand pas, avec la fortune royale au Maroc.», des informations à prendre avec réserves, puisqu’elles ne sont pour l’instant confirmées par aucune source officielle, ni un proche du clan familial aux affaires.

4ème Khalifa ben Zayed Al Nahyane (Emirats Arabes Unis)

Né le 25 janvier 1948, Khalifa ben Zayed Al Nahyane est depuis le 3 novembre 2004 le président des Emirats Arabes Unis. Grâce à sa holding City Football Group, l’émir d’Abu Dabi a multiplié l’acquisition de clubs de football à travers les quatre coins du monde. Pour ceux qui l’ignorent, Khalifa ben Zayed Al Nahyane est le propriétaire du club anglais de Manchester City, devenu aujourd’hui une référence en premier League. Le milliardaire émirat possède également plusieurs clubs de foot à travers sa holding. Si Manchester City reste la plus importante acquisition du président des émirats arabes unis dans le milieu du foot, rappelons que Khalifa ben Zayed Al Nahyane est également propriétaire de New York City FC, de Yokohama F. Marinos. Quant à sa fortune personnelle, elle est aujourd’hui estimée à 15 milliards de dollars. Il y’a quelques années de cela, le clan familial était au cœur d’un scandale de torture, suite à la diffusion d’une vidéo compromettante par un média américain. Dans cette vidéo, on y voyait un prince, proche de la famille royale, commettre des actes de torture : «Tout est parti d’une vidéo diffusée il y a quelques jours par la chaîne américaine ABC. On pouvait y voir le cheikh Issa Ben Zayed Al-Nahyane, un prince d’Abou Dhabi, en train de battre un homme avec un bout de bois clouté avant de mettre du sel sur ses plaies. L’homme torturé avec l’aide d’un policier est un marchand afghan qui aurait égaré une cargaison de grains d’une valeur de 5.000 dollars… Le gouvernement d’Abou Dhabi avait indiqué jeudi que le différend entre le cheikh Issa et sa victime afghane avait été réglé et qu’aucune plainte n’avait été déposée. Mais il avait aussi condamné le comportement du cheikh et indiqué que le ministère de la Justice allait examiner la vidéo et publier ses conclusions le plus tôt possible. Cheikh Issa est le frère du souverain d’Abou Dhabi, cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, également président de l’Etat des Emirats.», révélait le média Europe 1.

3ème Salmane ben Abdelaziz Al Saoud (Arabie Saoudite)

Salmane ben Abdelaziz Al Saoud est l’un des héritiers d’Ibn Séoud, l’homme à qui nous devons la fondation du royaume d’Arabie Saoudite. Né le 31 décembre 1935, il a succédé à son frère à la tête du royaume d’Arabie depuis le 23 janvier 2015. Salmane ben Abdelaziz Al Saoud est également premier ministre du Royaume d’Arabie Saoudite depuis sa nomination en tant que roi en janvier 2015 après la mort de son frère. Mais son arrivée au pouvoir a suscité de nombreuses polémiques étant donné qu’il s’est lancé dans un vaste remaniement, évinçant des postes stratégiques plusieurs personnes qui avaient prêté allégeance à l’ancien roi décédé en janvier 2015. La fortune de Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, le nouveau roi d’Arabie Saoudite, est actuellement estimée autour de 18,5 milliards de dollars.

2ème Hassanal Bolkiah (Brunei)

Hassanal Bolkiah Muizzadin Waddaulah est sans doute à ce jour le dirigeant qui totalise la plus grande longévité au pouvoir. Aujourd’hui âgé de 72 ans, il a passé à lui tout seul 50 ans et huit mois à la tête de l’Etat de Brunei. Le 29e sultan de l’état de Brunei avait même été désigné par Forbes en 1997 comme étant l’homme le plus riche au monde grâce à sa fortune qui était estimé à 40 milliards de dollars. A en croire certaines sources, son immense palais composé de plus de 1700 chambres a coûté la bagatelle d’environ 1 milliard d’euros. A tout seul, le Sultan de Brunei possède plus de 5000 voitures parmi lesquelles une vingtaine de Lamborghini, plus de 500 Mercedes, 367 Ferrari, 4 Bugatti, plus d’une centaine de Rolls-Royce, pour ne citer que ces marques. Aujourd’hui, la fortune personnelle du Sultan de Brunei est estimée à 20 milliards de dollars.

1er Rama X (Thaïlande)

Le nom de Rama 10 à l’état civil semble très difficile à prononcer pour certains : Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun. Né en juillet 1952, il a été élevé au rang de roi de Thaïlande il y’a de cela moins de deux ans. La nomination de Rama X à la tête de Thaïlande, en tant que roi faut-il le préciser, date du 1 décembre 2016. Suite au décès de son père en octobre 2016 après une longue maladie, Rama X est alors annoncé par le premier ministre comme successeur de son père qui était connu sous le nom de Rama IX. A ce jour, sa fortune serait estimée à 26 milliards de dollars. En pleine crise du coronavirus, des milliers de thaïlandais ont crié leur colère suite au départ de leur dirigeant pour l’Allemagne. A la surprise général, le roi Rama X a décidé d’aller se confiner en Allemagne, dans un hôtel de luxe quatre étoiles, avec une vingtaine de ses compagnes, en l’absence de la reine convient-il de préciser. Cette décision du roi a suscité un vent de colère dans son pays : « L’Allemagne est en situation de crise sanitaire depuis plusieurs jours. De nombreux hôtels allemands ne sont pas autorisés à accepter des clients à cause du coronavirus. Cependant, pour le roi thaïlandais, une exception a été accordée dans la région. #Pourquoi y a-t-il un roi ? », s’insurgeait un activiste thaïlandais dont les propos ont été rapportés par nos confrères de La Croix. Le chercheur David Camroux a lui aussi dénoncer ce départ de Rama X pour l’Allemagne en pleine crise du coronavirus, pour un confinement dans un hôtel de luxe.

Copyright © Cotedivoire.News Tout droit de reproduction interdit.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités
Boucles Créole bannière