in

Classement des 10 pays du patrimoine mondial de l’Unesco

PATRIMOINE MONDIAL UNESCO – zoom sur le top 10 des pays disposant du plus grand nombre de monuments ou sites reconnu par l’Organisation des Nations Unies

Monument Valley
Coucher du soleil à Monument Valley dans l'Utah.

Depuis 1972, l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture, veille à la sauvegarde de certains monuments et sites historiques répandus à travers le monde. Chaque année des dizaines d’Etats soumettent à l’organisation mondial des sites et des emblèmes afin qu’ils soient officiellement reconnus comme un héritage chère à notre humanité.

Après avoir vu le classement des plus belles villes d’italie du patrimoine mondial de l’Unesco, zoom à présent sur le podium des pays possédant les plus grandes richesses au sein de l’organisation. Après les villes touristiques reconnues comme héritage de l’humanité, l’UNESCO a aussi classé de nombreux sites ou monuments historiques dans son patrimoine mondial. Depuis 1972 à nos jours, ce sont plus d’un millier de biens naturels, les belles villes d’Afrique y compris, que l’organisation des Nations Unis a officiellement classé dans son répertoire d’héritage à préserver. Mais 10 pays en particulier sortent du lot pour avoir plusieurs sites reconnus comme patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais parmi les dix plus beaux pays africains, aucun ne figure dans ce classement de l’Organisation des Nations Unies, alors que plusieurs sites touristiques africains ont été classés parmi les héritages de l’humanité à préserver. Parmi les 10 états du classement, on retrouve bien entendu la France qui compte environ 44 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais la première place revient plutôt à l’Italie, un des berceaux de l’histoire de l’art en Europe.

10e Etats-Unis

Les Etats-Unis occupent la dernière place du classement des 10 pays du patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis le lancement de l’initiative visant à préserver certains héritages chers à l’humanité, ce sont 23 sites américains qui ont été officiellement reconnus par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture. Les 23 sites des Etats-Unis en question se répartissent comme suit : 12 sites naturels, 10 sites culturels et un site mixte. Le Independence Hall, bâtiment ou la constitution américaine a été adoptée, est classée parmi les héritages de l’UNESCO. Le manoir de Monticello, la maison qui était habitée par Thomas Jefferson, le troisième président de l’histoire des Etats-Unis, est aussi classé dans le patrimoine mondial de l’Unesco. Le Parc national de Mesa Verde qui s’étend sur une superficie de plus de 21 000 hectares, Cahokia une des plus grandes cités amérindiennes, sans oublier la fameuse Statue de la Liberté qui se trouve à New-York, sont autant de sites et monuments classés dans l’héritage de l’humanité depuis quelques années.

9e Russie

Couvent Novodievitchi
Ci-dessous le “très majestueux” Couvent Novodievitchi à Moscou.

C’est 16 ans après le lancement de l’initiative, à savoir en 1988, que la Russie a officiellement ratifié la Convention des Nations Unies relative à la protection et la sauvegarde du patrimoine mondial. Depuis lors, ce sont 28 sites et monuments historiques en Russie qui ont été inscrit dans l’héritage de l’UNESCO. Les 28 sites russes sont composés des 17 sites naturels et 11 sites culturels.

Le Centre historique de Saint-Pétersbourg, seconde plus grande ville de la République fédérale, a été classé dans la liste des héritages de l’humanité en 1990, à savoir deux ans après la ratification de la convention par les autorités russes de l’époque. Le monastère orthodoxe russe baptisé la Laure de la Trinité-Saint-Serge, fondé au XIVe siècle, a été classé en 1993 dans le répertoire de l’UNESCO. Le couvent de Novodievitchi, qui faisait office d’orphelinat pour filles et aussi d’hôpital militaire pour les soldats russes durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, a été inscrit dans le patrimoine mondial de Nations Unies en 2004. Le Kremlin qui est aujourd’hui considéré comme le palais présidentiel de Vladimir Poutine, figure aussi parmi les 28 sites russes reconnus par l’Unesco.

8e Royaume-Uni

Le Royaume-Uni compte à ce jour 31 sites et monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis qu’il a ratifié la convention en 1984. Parmi les sites inscrits au tableau de l’Organisation des Nations Unies pour leur sauvegarde, la Cathédrale de Canterbury situé dans le comté de Kent. Alors que la construction a démarré au XIe siècle selon les historiens, les travaux de constructions ont étonnamment été finalisés au XVe siècle. Pour rappel, la cathédrale de Canterbury est l’un des plus anciens édifices religieux de l’Angleterre. La grotte de Gorham, lieu où auraient vécu les Néandertalien d’après certains archéologues, fait partie des sites du Royaume-Uni classé dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. L’inscription de ce site naturel au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies date de l’année 2016. Le port marchand de Liverpool qui abrite plusieurs sites historiques de la ville de Liverpool, fait partie des 31 sites du Royaume-Uni classé dans le patrimoine mondial de nos jours.

7e Mexique

Avec 35 sites inscrits, le Mexique occupe la septième place du classement des 10 pays du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture. Sur les 35 sites protégés par l’Organisation des Nations Unies, la légendaire route baptisé ‘‘El Camino Real de Tierra Adentro’’, la voie qui relie le Nouveau Mexique aux Etats-Unis à la capitale Mexico. C’est en 2010 que cette voie a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO sur proposition des autorités mexicaines au Comité de Jury. Le Centre historique de Mexico qui rassemble de nombreux joyaux architecturaux figure lui aussi parmi les héritages de l’humanité à préserver selon l’Organisation des Nations Unies. Parmi les édifices historiques que l’on y trouve, la Cathédrale Métropolitaine de l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie au Ciel de Mexico, un édifice religieux fondé au XVIe siècle qui correspondant à la période de la Renaissance. Les peintures rupestres de la Sierra de San Francisco et la Maison-atelier de Luis Barragán sont autant de sites et biens mexicains que l’on retrouve dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

6e Inde

L’Inde compte à ce jour 37 sites et monuments inscrits dans le patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la science et la culture. Parmi les biens indiens préservés aujourd’hui comme héritage de l’humanité, le site archéologique Bhimbetka ou des peintures rupestres vieilles de plusieurs 28 millénaires y ont été découvertes. En 2003, les chemins de fer de montagne en Inde sont officiellement classés dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. L’Inde étant particulièrement connue pour sa diversité réligieuse, de nombreux édifices et temples ancestraux sont aujourd’hui préservés comme héritages chers à l’humanité. Parmi ces édifices religieux, on trouve le temple de la Mahabodhi. Le Palais-fort de Shahjahanabad aussi appelé le Fort-Rouge, situé dans la capitale New-Dehli, a été inscrit sur la liste des biens précieux à préserver comme héritage de l’humanité en 2007. Pour la petite histoire, le Palais-fort de Shahjahanabad est le lieu où le premier ministre indien tient le traditionnel discours de la fête d’indépendance de l’Inde qui a lieu tous les 15 août. La ville historique de Fatehpur Sikri est depuis 1986 inscrite au patrimoine de l’humanité par l’Organisation des Nations Unies.

5e Allemagne

La cinquième place du classement des 10 pays du patrimoine mondial de l’UNESCO revient à l’Allemagne. Sur les 44 sites allemands inscrits, 41 sont culturels tandis que les 3 autres sont naturels. Dans ce vaste patrimoine allemand reconnu par l’UNESCO, on retrouve l’abbaye de Lorsch, un édifice qui a été fondé en l’an 764. C’est en 1991 que ce vieil édifice religieux allemand a rejoint la liste des biens précieux préservés comme héritage de l’humanité par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la science et la culture. Rappelons qu’à ce jour de nombreuses cathédrales allemandes ont été inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO : la Cathédrale de Spire, la Cathédrale Sainte-Marie, l’église Saint-Michel de Hildesheim, la Cathédrale de Cologne et plus récemment la Cathédrale de Naumbourg dont l’inscription sur la liste de l’Organisation des Nations Unies date de l’année 2018. Les châteaux d’Augustusburg et de Falkenlust sont eux reconnus comme héritage de l’humanité depuis l’année 1984. Le complexe industriel de la mine de charbon de Zollverein qui est la première mine de charbon fondée en Allemagne est aussi classé dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

4e France

La liste du patrimoine mondial de la France à l’UNESCO comprend au total 44 biens naturels et culturels. L’abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe qui regorge de peintures murales datant de l’époque romane figure sur la liste des biens considérés comme héritage de l’humanité à préserver. L’abbaye de Fontena, édifice fondé en 1118, figure aussi sur la liste du patrimoine mondial de la France protégé par l’UNESCO, et cela depuis 1983. Le Port de Bordeaux qui en fait l’un des villes les plus belles de France, se classe depuis l’année 2007 dans le vaste patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies. Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, le Canal du Midi qui relie la ville de Toulouse à la méditerranée ou encore le palais des Papes, figure aujourd’hui sur la liste des biens culturels préservés comme héritage de l’humanité par l’UNESCO. Nombres d’édifices religieux français sont classés aussi dans le patrimoine mondial des Nations Unies de nos jours : la Cathédrale Notre-Dame de Reims, la Cathédrale de Chartres, la Cathédrale de Bourges et celle d’Amiens sont autant d’éléments qui se classent aujourd’hui dans le patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies chargé de l’Education, la Science et la Culture.

3e Espagne

La troisième place du top 10 revient au Royaume d’Espagne qui compte à lui tout seul 47 sites et monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le joyau architectural mudéjare d’Aragon a été inscrit sur la liste des biens de l’humanité à préserver depuis 1986. Le centre historique de Cordoue qui est aujourd’hui classé parmi les plus grands centres historiques du Vieux Continent, figure sur la liste des biens culturels espagnols reconnus par l’Organisation des Nations Unis comme patrimoine de l’humanité. Parmi les sites historiques que l’on retrouve dans ce centre situé en Andalousie, l’hôpital de San Sebastián, la synagogue de Cordoue fondée en 1315 mais aussi l’ancien palais épiscopal de Cordoue. En 2000, plus précisément au mois de novembre, les Églises romanes de la Vall de Boí, ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La Lonja de la seda, entendez par-là la loge de la soie, font partie de la liste des héritages espagnols protégés aujourd’hui par l’Organisation des Nations Unies, et cela depuis le 7 décembre 2016.

2e Chine

Grottes Yungang chine
Les Grottes de Yungang dans la province de Shanxi en chine sont inscrites à l’UNESCO depuis 2001.

Depuis la ratification de la Convention de l’UNESCO pour la protection des biens culturels en 1985, la Chine a réussi à inscrire 53 sites et monuments historiques sur la liste du patrimoine mondial de l’organisation des Nations Unies. Parmi les sites chinois aujourd’hui reconnus par l’UNESCO, le Centre historique de Macao. De nombreuses grottes chinoises sont aujourd’hui inscrites au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies : les Grottes de Longmen inscrites en 200, les Grottes de Yungang inscrites officiellement en 2001, puis les Grottes de Mogao reconnues comme héritage de l’humanité depuis 1987. Comme on peut déjà s’en douter, il y’a bien entendu sur cette liste la Grande Muraille, l’une des fortifications militaires les plus impressionnantes et imposantes. Depuis 1987, le Mausolée du premier empereur Qin fait aussi partie de la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO.

1er Italie

La première place de ce classement des 10 pays du patrimoine mondial de l’UNESCO revient à l’Italie. Cette année, l’Italie compte officiellement 54 sites et monuments historiques classés dans l’héritage de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation la science et la culture. Mais cette première place italienne risque de ne pas durer puisque la Chine suit de près avec 53 sites inscrits au patrimoine mondial des Nations Unies. L’art rupestre du Valcamonica est le premier bien culturel italien qui a été inscrit sur la liste de l’héritage mondial de l’UNESCO. Le très célèbre château castel del Monte fait partie de la liste des biens italiens inscrits dans le patrimoine de l’Organisation des Nations Unies.

Le Caire Egypte

Les villes les plus belles, plus grandes et peuplées d’Afrique

Président Afrique post colonisation

Afrique : 10 Premiers présidents après la colonisation