in

San Pedro: deuxième ville portuaire de Côte d’Ivoire

San Pedro est une ville de Côte d’Ivoire située dans le centre ouest, dans la région actuelle dénommée San Pedro.

Cette région est délimitée à l’ouest par le Liberia, au nord par la région du Cavally, à l’est par celle de Gbôkle et au sud par l’océan atlantique. La ville de San Pedro est le chef-lieu de cette région du même nom dans laquelle se trouve une bonne partie du célèbre Parc de Taï, la plus grande réserve de biosphère d’Afrique de l’ouest. La ville est aujourd’hui l’un des poumons économiques du pays avec notamment son Port Autonome.

La ville de San Pedro est un pôle économique du grand ouest de la Côte d’Ivoire. Son Port Autonome ainsi que ses richesses naturelles la prédestine à un plus grand rôle dans le développement de la Côte d’Ivoire. Voyons maintenant, en des termes précis les caractéristiques majeures de cette ville en parcourant en autres points son histoire, sa géographie et son économie.

L’histoire de la ville de San Pedro

L’histoire ancienne du territoire ivoirien est très méconnue. La plus part du temps elle commence au Moyen âge plus précisément à partir du XVe siècle avec les premiers grands peuplements de la Côte d’Ivoire. En effet, en 1471 la région de San Pedro fut découverte par le Portugais Soerire Da Costa qui la baptisa du nom du saint patron du jour à l’initiative du prince Henri le Navigateur. La tribu locale Bakwe vivait là depuis l’époque des premières migrations sur la côte ouest du pays. Les Français arrivèrent en Côte d’Ivoire au XIXe et Bouet-Willaumez crée un protectorat français sur le littoral. Une fois que la France a mis « sous scellé » le territoire actuel de la Côte d’Ivoire, elle aurait demandé à l’un de ses grands comandant, en la personne d’Arthur Verdier, de se choisir un lieu de villégiature afin de savourer les victoires françaises sur les Anglais. Arthur Verdier aurait alors souhaité s’établir à San Pedro qui n’était alors qu’un îlot de cases qui présentait néanmoins un paysage magnifique. Le commandant Verdier s’étant établi sur la côte de San Pedro, quelques activités commencent à s’y développer jusqu’à ce qu’il vende son domaine à une scierie française. L’exploitation économique avait commencé et elle prendra sa visite de croisière après les indépendances avec la construction du Port Autonome de San Pedro le 4 décembre 1972.

Une géographie et population

San Pedro fait partie de la région actuelle de San Pedro autrefois appelée Bas Sassandra. Celle-ci est située au bord de l’océan atlantique sur le Golfe de Guinée à 348 km d’Abidjan la capitale économique. Le climat à San Pedro est celui du sud de la Côte d’Ivoire, c’est-à-dire un climat subéquatorial caractérisé par des températures de faible amplitude (25°C à 30°C), un fort taux d’humidité (80 à 90%) et des précipitations abondante qui atteignent jusqu’à 2000 mm par an. C’est une région très pluvieuse mais également très forestière. Il s’y développe une forêt dense qui s’étire jusqu’au nord de la forêt de Taï et le relief de la ville est peu accidenté étant dominé par des plaines.
En 2010, la population de la ville était évaluée à 422.200 habitants issus de toutes les ethnies de Côte d’Ivoire. La population autochtone est l’ethnie Bakwe qui appartient au grand groupe Krou avec les Bétés et les Guérés notamment. L’une des personnalités originaires de cette ethnie est le General Kassaraté Tiapé Edouard, commandant supérieur de la Gendarmerie nationale sous l’ancien Président Laurent Gbagbo et aujourd’hui ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon.
*L’économie de la ville
San Pedro est le 3e pôle économique de la Côte d’Ivoire après Abidjan et Bouaké la 2e plus grande ville du pays. Depuis Arthur Verdier, San Pedro est un important lieu d’implantation des scieries dont les plus importantes sont African Industries, SMCI, SIBD et GSDI. Les sociétés de téléphonie mobiles telles qu’Orange Côte d’Ivoire, MTN et Moov y sont aussi présentes. Nous relevons également plusieurs autres secteurs comme la librairie avec La Librairie de France Groupe, la sécurité avec Puissance 6 ou Vigassistance et récemment le transport urbain avec l’implantation de la SOTRA. La ville est en outre une région où l’on cultive beaucoup le café et le cacao les deux cultures phares du pays. Enfin le plus gros potentiel de la ville est évidemment son port autonome qui représente 10% des échanges avec l’étranger, les 90% autres étant assurés par le Port Autonome d’Abidjan. La plus part des échanges du port de San Pedro sont de type agricole et proviennent essentiellement de la région ouest et parfois du Burkina et du Mali.

Tourismes et loisirs de la ville

San Pedro et sa région sont un grand pôle de tourisme avec ses belles plages telles que la plage municipale voire même Monogaga qui n’est pas loin. Des hôtels de luxe ont été construits pour accompagner cette importante activité touristique à savoir Hôtel San Pedro, La Canelle ou Ida Plage. A côté du tourisme nous pouvons citer le sport et notamment le football avec l’AS Sempa ou le FC San Pedro mais aussi et surtout le Séwé Sport de San Pedro quatre fois vainqueurs du championnat nationale et finaliste de la coupe de la CAF.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mali: pays des grands royaumes africains

Sénégal: pays de la Teranga