in

Yaoundé: capitale politique du Cameroun

Yaoundé est la capitale politique du Cameroun. Avec une population de 2.765.568 habitants, la ville est l’une des plus peuplées du pays avec Douala la capitale économique.

En tant que capitale politique, Yaoundé abrite la plus part des institutions les plus importantes du pays toujours avec Douala qui est situé à environ 247 Km au nord-ouest. Yaoundé est une ville clé au Cameroun à la fois pour son statut politique mais aussi pour son économie qui n’est pas en reste. C’est pourquoi nous nous proposons de découvrir cette ville magnifique du pays.

La ville de Yaoundé est peut-être la plus connue des villes du Cameroun et ce n’est pas fortuit. Son histoire ainsi que son importance pour le développement du pays, mérite qu’on s’attarde sur ses traites les plus essentiels. Que sait-on donc de la ville de Yaoundé ?

Histoire et origine de Yaoundé

L’histoire de la ville de Yaoundé  «dite : ville aux sept collines » commence avec l’exploration coloniale. S’étant déjà établie sur la côte, l’administration coloniale allemande s’enfonce dans l’intérieur du pays dans le but de la mettre en valeur. Ainsi, l’expédition menée par Richard Kund et Hans Tappenbeck arrive à la limite septentrionale de la forêt de l’est, au milieu des fleuves Nyong et Sanaga en 1889. Là l’expédition signe un accord avec l’un des chefs locaux du nom d’Essono Ela pour créer un poste. Par conséquent Yaoundé fut dès le départ un poste scientifique avant de se transformer en poste militaire allemande dès 1895. Le petit poste militaire se développe rapidement grâce à des commerçants allemands qui exportaient de l’hévéa et de l’ivoire. Elle fut occupée par des troupes belges pendant la première guerre mondiale et passa ensuite sous protectorat français. Au début sa croissance fut lente à cause de l’attrait entre autre de Douala où de nombreuses populations migraient principalement les Ewondo et les Bamiléké. Le nom Yaoundé serait venu, quant à lui, d’une mauvaise prononciation allemande. En effet Kund et Tappenbeck auraient demandé aux populations locales d’où ils étaient c’est-à-dire le nom de la région et ceux-ci auraient répondu qu’ils étaient des « Mia wondo » ce qui signifie littéralement « Semeurs d’arachide ». Les Allemands se seraient alors écrié : « Jaundo ! ». C’est cette appellation qui se serait transformé pour devenir Yaoundé.

La géographie et la démographie de la ville

La ville de Yaoundé est bâtie sur un site très accidenté composé essentiellement de la barrière d’inselbergs. Celle-ci est composée de plusieurs montagnes dont les Monts Mbam Minkom (1295 m), Nkolodom (1221 m) ou encore Eloumden (1159 m). Fort de ce relief, les différents quartiers, mais aussi les routes se sont construites sur les hauteurs de collines. La ville de Yaoundé se trouve dans une zone relativement pluvieuse avec en moyenne 1747 mm de pluie par an, 22 mm en janvier pour la plus basse pluviométrie et 300 mm en octobre pour la plus haute. Yaoundé s’étend sur 304 Km² dont 183 Km² de zones urbanisées. La population actuelle est estimée à 2.765.568 habitants et croit à un rythme de 2,8% en moyenne par an. La population de Yaoundé regroupe à peu près les mêmes ethnies et langues que ceux du Cameroun. Il s’agit du Peul, du Pidgin ou encore de l’Ewondo, une population autochtone à Yaoundé.

Toute son économie

Yaoundé est avant tout une ville tertiaire c’est-à-dire à économie basée sur les services. Néanmoins on y trouve une activité industrielle non moins négligeable dont des brasseries, des scieries, des papeteries, des entreprises de mécanique et de constructions. Le centre commercial principal se trouve au centre-ville autour de l’avenue Kennedy. On y trouve évidemment des magasins, de grandes boutiques et quelques sièges s’entreprises. En outre l’on note une activité bancaire et hôtelière dans le quartier Hippodrome non loin de l’hôtel de ville. A côté de ces activités nous avons un secteur informel très important regroupé autour dans les marchés ou tout autour dont les plus importants sont les marchés Mokolo, Mfoundi ou Central. Ce secteur informel est aussi animé par des vendeurs ambulants, des vendeurs à la sauvette, les petits boutiquiers du quartier qui approvisionnent les populations en biens de consommation quotidien telles que les boissons, les vêtements, le pain etc.

Tourisme, sport et loisirs

Yaoundé est une ville qui possède quelques bons monuments à visiter dont le Musée National, le Palais de Charles Atangana, le Parc zoo-botanique de Mvog-Betsi, la Basilique Marie-Reine des apôtres, les Stèles du Dr Eugène Jamot… En outre Yaoundé abrite des loisirs tels que des cinémas (Le cinéma Abia), des restaurants et boites de nuit (Le Safari, le Balafon Olympique etc.), des cabarets (La terre battue, El Pachinko etc.) et des parcs et jardins pour la détente et le repos. Enfin Yaoundé possède des infrastructures telles que le Palais des sports de Wanda ou le Stade omnisports Ahmadou-Ahidjo où peuvent évoluer certains clubs de football comme le Canon Sport ou le Tonnerre de Yaoundé.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Tchad: pays d’Afrique centrale sans accès à la mer

Election Kenya: haute tension à trois jours du scrutin présidentiel