in

J'ADOREJ'ADORE

Mombasa : le plus beaux portails de l’Afrique de l’est

Mombasa plage

Mombassa est l’une des plus grandes villes du Kenya avec Nairobi, la capitale. De son ancien nom français Mombasse, Mombasa est une ville portuaire du sud du Kenya. Cette ville qui ouvre sur l’océan indien, est un chef-lieu du comté de Mombasa.

De ce fait, Mombasa est une ville-comté à l’instar de sa grande rivale Nairobi. La ville-comté daterait de l’an 900 après Jésus Christ. Fort de cela, elle est une très vieille agglomération dont le nom rime aujourd’hui avec le célèbre royaume africain de Zanzibar.
Mombassa est une ville historique aux fortes potentialités économiques. Son relief, son paysage et ses activités font d’elle une agglomération stratégique pour l’Etat Kenyan. Cette importance attise quelques fois des veillées sécessionnistes de la part des tribus locales qui se sentent lésés par le gouvernement de Nairobi. Il y a quelques jours d’ailleurs, des indépendantistes se sont à nouveau signalés dans cette région proche de la Tanzanie.

L’histoire de la ville de Mombasa

L’histoire de la mégapole de Mombasa peut se subdiviser en plusieurs périodes à savoir les périodes précoloniale, portugaise, omanaise, britannique et kenyane. Du 1er siècle au 15e, Mombasa suscitait un certain intérêt pour des navigateurs et des voyageurs. Fort de sa position géographique, la ville se développa très vite au Moyen âge notamment sous la dynastie des Mwana Mkisi et sous le règne de Shehe Mvita, un personnage musulman, décrit comme une femme. De fait, les premiers étrangers à découvrir Mombasa furent d’abord les explorateurs arabes d’Afrique du nord et du Proche-Orient. Vers le XVe siècle, les chinois puis les portugais foulent également les terres de Mombasa. Les Portugais décident de s’y établir et y construisent un fort. Leur occupera connaitra des heures chaudes avec des soulèvements populaires, des habitants de Mombasa, en grande partie musulmane. En 1895, les Britanniques prennent le contrôle de la région après plusieurs années de règne du sultanat d’Oman. Après l’indépendance en 1963, la ville portuaire devient un comté et son développement économique et démographique s’accélère. Aujourd’hui, Mombasa est une référence en Afrique de l’ouest.

Géographie et démographie

L’île de Mombassa est située entre deux estuaires qui la protègent des rigueurs de l’océan. Dans l’océan indien, le littoral est barré par les récifs coralliens. Au-delà de soixante mètres, le littoral est une côte basse ne dépassant pas vingt mètres de hauteur. Dans ce paysage, nous retrouvons également une plaine côtière sableuse large d’entre un et cinq kilomètres. Le climat est généralement doux, variant de 21 degré à 32 au maximum grâce notamment au vent maritime et à une pluviométrie moyenne de 1059 mm par an. Selon une estimation par le département de l’économie et des affaires sociales de l’ONU, la population de Mombasa aurait dépassé le million en 2015 et pourrait atteindre 1.175.000 habitants en 2025. Cette estimation fait de Mombasa une ville peu peuplée eu égard à sa longue histoire. La population de Mombasa serait très cosmopolite le résultat d’une mixité ethnique, culturelle et religieuse. On y trouverait 70% d’Africains et 30% d’asiatiques. Au moins 70 groupes ethniques du Kenya y sont représentés.

L’économie de Mombasa

Mombasa est le principal port de l’Afrique de l’est. Sa position géographique y est pour beaucoup. Elle sert de relais majeur entre les pas de l’Afrique de l’est et ceux riverains de l’océan indien. Cette fonction n’est pas nouvelle car elle date du Moyen âge. Le commerce constitue la principale source de revenus de la ville et de l’île grâce à son port large profond dans une baie protégée. L’industrie y tient aussi un rôle non moins négligeable avec une importante activité de raffinerie dans la partie ouest de l’agglomération. Outre cette raffinerie de sucre et de pétrole, nous avons des chantiers navals et la cimenterie au nord, notamment à Bamburi. Les activités maritime et aérien sont très implantées à Mombasa. Au niveau des échanges maritimes, ils concernent entre autres l’industrie chimique, halieutique ou le génie civil ou la logistique. Les principaux partenaires sont les sociétés européennes mais aussi et surtout arabes, indiennes et chinoises. Au niveau aérien, l’on a l’aéroport international Moi de Changamwe. Certes, il est le deuxième aéroport du Kenya en matière de capacités derrière l’aéroport de Jomo Kenyatta à Nairobi, mais il est de loin le plus connu du pays. Comme on s’y attendait déjà, le tourisme est fortement représenté dans l’économie locale. Le tourisme est une activité très florissante au Kenya et Mombasa n’est pas en reste. Cette ville balnéaire sert de point de départ aux touristes pour leurs excursions ou leurs safaris dans les régions su du pays. En effet, certains quartiers résidentiels et touristiques comme Nyali et la zone littorale de Bamburi au nord ou Shelly Beach au sud abritent des hôtels de luxe prisés par les touristes. Ces derniers sont attirés par la douceur du climat et la beauté du lagon corallien, caractéristique de la région.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

électricité du Ghana

Côte d’Ivoire : désormais le pays importe l’électricité du Ghana

Franc Cfa : Kemi Séba soutenu par Jean Louis Billon ?