in

L’opérateur Moov s’offre à son tour la licence 4G

Désormais aux mains de Maroc Telecom, le groupe rejoint ainsi les deux géants du marché ivoirien

L’opérateur Moov vient à son tour de s’offrir la licence 4G en Côte d’Ivoire à l’instar des deux grands qui se disputent les plus grosses parts du marché ivoirien. Le nouvel acquéreur des filiales du groupe Etisalat qui n’est autre que le président de Maroc Telecom a reçu en audience le lundi 25 janvier par le chef de l’état ivoirien. L’entretien entre les deux hommes a été sanctionné par un communiqué de la présidence faisant part d’une bonne nouvelle pour les abonnés Moov. Comme pour les deux autres détenteurs de la nouvelle licence, un acompte a été versé par le groupe désormais dirigé par Abdeslam Ahizoune en vue de bénéficier de la 4G : « nous venons de payer une première tranche de 50 milliards de francs CFA, c’est un investissement pour la licence globale de télécommunication », avait-il indiqué après l’audience accordée par le président ivoirien.

Le nouvel acquéreur du réseau Moov en chiffres

Encore méconnu du public ivoirien, Maroc Telecom est la première structure de télécommunication à voir le jour dans le Royaume. Grâce à sa privatisation, il s’est forgé une réputation hors des frontières marocaines avec des filiales dans plusieurs pays africains comme la Mauritanie ou le Centrafrique. Fort de 51 millions de clients, il revendiquait l’an dernier un chiffre d’affaire supérieur à 2 milliards d’euros entre le premier et le troisième trimestre de l’année. Le rachat du groupe Etisalat lui aura permis d’augmenter d’environ 5 millions le nombre d’abonnés dont il dispose. Pour renforcer le pacte de fidélisation avec sa clientèle ivoirienne, l’entreprise marocaine ainsi vient de débourser la moitié des 100 milliards nécessaires à l’acquisition de la 4G.

La concurrence à armes égales entre le trio implanté au pays

Les opérateurs Orange et MTN avaient pris une sérieuse avance au mois de Décembre dernier en s’octroyant chacun les droits de la 4G en Côte d’Ivoire pour un dépôt initial de 125 milliards de francs CFA. La multinationale française avait versé un acompte de 50 milliards tandis que son plus grand rival mettait sur la table 75 milliards. Grâce au vent de changement qui a soufflé sur l’ancien réseau de télécommunication Emirati, Moov se repositionne encore dans la course. Même si ce dernier revendique une part de marché inférieure à celle d’Orange (41,85%) et MTN (32,93%), ses 20,24% de part sur le marché ivoirien lui permettent de se ranger tranquillement à la troisième du podium. L’arrivée de la quatrième génération redonne une nouvelle dimension à la bataille commerciale entre les entreprises de télécommunication implantées au pays.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Le Burkina sort ses preuves contre Guillaume Soro

Actualité en vidéo du 29-01-2016 | COTE D’IVOIRE