« Se retirer du pouvoir » a demandé L’OCI à Jammeh de renoncer au pouvoir

L’Organisation de la conférence islamique (OCI) s’est jointe à d’autres instances internationales pour exhorter le président sortant gambien, Yahya Jammeh à « respecter la volonté de son peuple », en se retirant du pouvoir après avoir été vaincu lors d’ «une élection libre et équitable ».

Dans un communiqué reçu jeudi à APA, le secrétaire général de l’OCI, Youssef A Otheimeen a affirmé que Jammeh devrait reconnaitre sa défaite à l’élection présidentielle du 1er décembre dernier et remettre le pouvoir pacifiquement au vainqueur, Adama Barrow.

A lire :

>La pression de la communauté internationale s’accentue sur Jammeh

Affaire Jammeh : l’ambassadeur gambien aux Etats-Unis

Selon le communiqué, l’OCI dont la Gambie est membre partage sans équivoque la position d’autres organisations internationales pour soutenir le résultat de l’élection.

« Le comportement de Jammeh risque de plonger son pays dans l’instabilité », a averti Otheimeen avant de promettre le soutien sans réserve de l’OCI à la CEDEAO qui cherche à faire respecter le véritable souhait du peuple gambien.

La victoire de Barrow a mis fin au régime de 22 ans de Yahya Jammeh qui avait précédemment concédé la défaite avant de se rétracter quelques jours plus tard en rejetant les résultats pour « des irrégularités graves ».

Le président de la Commission électorale indépendante, Alieu Momar Njai a rejeté les déclarations de Jammeh et insisté sur le caractère « irréprochable » des résultats du scrutin.

Le Secrétariat de l’OCI avait participé à l’observation de l’élection présidentielle du 1er décembre en Gambie et avait publié un rapport décrivant le scrutin « libre et équitable ».

La Gambie sera l’hôte de la prochaine conférence de l’OCI l’année prochaine.

Source : PR/as/nbd/cat/APA

10,814 total views, 36 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !