ACTUALITE

Le FPI d’Affi N’Guessan renié en Côte d’Ivoire et en France

Le FPI dirigé par Affi N’Guessan a toujours du mal à faire entendre sa voix au sein de la formation politique mais aussi sur le plan international. Le président du front populaire ivoirien a récemment effectué une visite en France pour rencontrer les responsables du parti communiste français. A son grand regret, sa requête a été rejetée par la direction du parti communiste au moment où il multiplie les actions pour une réconciliation avec la branche dissidente de sa formation politique.

Le président du front populaire ivoirien veut recoller les morceaux

Le FPI mené par Affi N’Guessan peine à se constituer en formation politique unie depuis l’arrestation de leur leader Laurent Gbagbo en avril 2011. Depuis plus de cinq, les forces vives du front populaire ivoirien ont du mal à s’entendre sur la ligne de conduite à adopter face à l’actuel régime en place. Et les choses ne se sont pas arrangées avec l’arrivée de l’actuel président du parti d’opposition. Taxé par de nombreux cadres du parti d’être à la solde du pouvoir en place, le candidat malheureux du scrutin présidentiel d’octobre 2015 s’est désormais lancé dans une opération séduction à l’égard de la branche dissidente menée par Aboudramane Sangaré. Des rumeurs faisant état d’un possible rapprochement entre les deux factions du parti se sont de plus en plus entendre : « il est essentiel pour nous de marcher dans une même direction pour permettre au parti de retrouver son unité d’antan », explique l’un des partisans favorable à la branche d’Affi. Mais tout ne semble pas pour autant acquis.

Le FPI d’Affi refoulé en France

Le président du FPI était en France depuis le lundi 20 juin pour une rencontre avec le PCF, parti communiste français. L’objectif était de doter le front populaire ivoirien d’une certaine crédibilité internationale et réunifier toutes les forces qui composent le parti politique en Côte d’Ivoire comme ailleurs. Mais cette tournée n’a pas eu les résultats escomptés car Affi N’Guessan et sa délégation n’ont malheureusement pas pu s’entretenir avec les responsables du parti communiste français, même si des rencontres ont eu lieu avec certains hommes politiques de l’Hexagone. Et l’échec ne s’est pas limité aux seules frontières françaises.

Le président du front populaire renié malgré sa main tendue

Le FPI d’Affi N’Guessan affiche un optimisme sans précédents au sujet d’un éventuel rassemblement du parti qui serait en cours. A en croire les partisans de l’actuel président, la formation politique devrait être réunifié avant les prochaines élections législatives en Côte d’Ivoire. Mais dans le camp dissident, la théorie d’une possible alliance entre les deux factions a vite été balayée, autant de blocages qui présagent certainement un avenir sombre pour Affi au sein du front populaire ivoirien.

1,999 total views, 91 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut