ACTUALITE

Rentrée scolaire en Côte d’Ivoire : les classes désertes mardi, les raisons

Rentrée Scolaire Côte d'ivoire

Fixée au 13 septembre, la rentrée scolaire 2016 – 2017 a démarré timidement en Côte d’Ivoire. En dépit de la gratuité de l’école pour les élèves du cycle primaire, les salles de classes sont restées quasiment vides ce mardi, jour d’ouverture des portes. Ce faible engouement est dû en partie à la fête musulmane qui a eu lieu la veille lundi mais surtout par la colère des enseignants suite à la réforme du système éducatif.

La timidité des premiers jours est un phénomène bien connu lors de la rentrée scolaire en Côte d’Ivoire. Mais l’absentéisme de ce mardi 13 septembre 2016, jour d’ouverture des classes pour l’année 2016 – 2017, revêt une importance particulière et symbolique. Après avoir sillonné plusieurs établissements primaires dans le district d’Abidjan, le constat de notre équipe est sans appel : « aujourd’hui il y’a eu très peu d’élèves dans les salles, certains enseignants manquent encore à l’appel car ils sont toujours opposés au rythme des 5 jours de cours par semaine, mais je pense que d’ici la semaine prochaine il y’aura de l’engouement dans nos salles de classe », explique Etienne Yao, directeur d’un établissement primaire qui s’est confié en cours de matinée à notre équipe. Dans plusieurs établissements de la ville, régnait le même silence de mort en raison de la forte absence des élèves et plus particulièrement de leurs instructeurs. Depuis quelques temps, le torchon brûle entre instituteurs et le ministère de l’éducation nationale en raison de la réforme du système éducatif, une idée à laquelle s’opposent encore certains syndicats d’enseignants.

Une rentrée scolaire bouleversée par des réjouissances

La date officielle arrêtée par le gouvernement en ce qui concerne l’ouverture des classes pour l’année 2016- 2017 était le mardi 13 septembre. Mais la rentrée a coïncidé cette année avec la Tabaski, une des deux fêtes de réjouissance musulmane. La plupart des parents d’élèves ont eu à faire le difficile choix entre faire plaisir à leurs enfants pendant la fête ou ignorer ce jour de réjouissance pour préparer la rentrée. Conséquence, plusieurs ménages éprouvent des difficultés pour s’acquitter des frais d’inscription dans les établissements privés. Ce retard risque d’être pénalisant pour les enfants, d’autant plus qu’à compter de cette année, les cours de rattrapage initiés les mercredis par les enseignants n’auront sans doute pas lieu.

L’amère réforme scolaire pour les enseignants

Il y’a un grand vide dans les écoles car la réforme de Kandia Camara n’a pas eu un écho favorable auprès de tous les enseignants. Cette réforme fait passer le nombre de jours par semaine qui était de quatre à 5 jours, plus exactement 4 jours et une demi-matinée. Par les passé, la journée du mercredi était essentiellement consacrée aux séances de rattrapage facultatives. Mais désormais ce jour creux deviendra une journée d’étude à part entière. Par cette mesure, la ministre de l’éducation entend combler le gros retard que la Côte d’Ivoire accuse au niveau de son système éducatif. Mais les enseignants ne l’entendent pas tous de la même manière. Cette tension continue de perturber le bon déroulement de cette rentrée scolaire et nul ne sait combien de temps durera cette grogne des enseignants.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_aboikis

2,172 total views, 3 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut