ACTUALITE

Epidémie au Mali : 40 personnes infectées par une mystérieuse fièvre hémorragique

Après Ebola, une nouvelle épidémie vient d’être signalée en Afrique subsaharienne, plus précisément à la frontière commune au Mali et le Niger. A ce jour, cette mystérieuse maladie a déjà infecté 40 personnes depuis le début la détection du premier cas qui date de début août. La fièvre hémorragique, ou encore celle de « la vallée du Rift », a déjà fait ses premières victimes. Au Niger, plus de dix personnes sont décédées suite à une contamination.

Une nouvelle épidémie au Mali, c’est l’urgence sanitaire du moment dans la zone subsaharienne de l’Afrique. Les autorités sanitaires sont à pied d’œuvre pour éviter toute propagation de la maladie sur le sol malien et aussi dans les pays voisins. La fièvre hémorragique de « la vallée du Rift » est de retour sur le continent au moment les africains tournaient dos à Ebola qui a fait plus de 11.000 victimes ces dernières années. En plus de la République du Mali, le Niger et le Sénégal sont déjà mobilisés pour barrer la route à cette nouvelle infection. Des échantillons de sang ont été prélevées pour puis expédiés au Sénégal où des experts ont donné confirmation qu’il s’agissait bel et bien de la fièvre de la Vallée du Rift. Pour l’instant, aucun cas de décès n’a été signalé par les autorités maliennes mais 40 personnes ont déjà été infectées depuis le début du mois dernier. Mais le Niger a eu moins de chance. Sur les 36 cas de contamination, plus d’une dizaine de malades ont perdu la vie. L’épicentre de l’épidémie se trouve dans le grand nord malien, à Tchintabaraden, un petit village situé dans la commune de Menaka.

Campagne de sensibilisation contre l’épidémie

Contrairement aux autorités sanitaires nigériennes qui ont mis du temps à réagir, le ministre malien de santé prend très au sérieux la situation. Une mission de MSF (Médecins sans frontières) vient d’être dépêchée à Ménaka, commune où se trouve le 1er foyer de contamination de la fièvre hémorragique. L’équipe envoyée sur les lieux aura pour mission de faire un état des lieux de la situation pour la mise en place d’un plan d’action sanitaire dans les plus brefs délais. Aussi des campagnes de sensibilisation sont déjà en cours dans les communes voisines pour interpeller les éleveurs qui sont les personnes les plus exposées à l’épidémie de la vallée du Rift. La maladie se transmettant de l’animal à l’homme, la sensibilisation sera une clé importante pour freiner l’avancée de la maladie.

Quel est donc cette fièvre mystérieuse qui frappe les éleveurs maliens ?

Connue sous l’abréviation FVR, la fièvre hémorragique de la vallée du Rift est une maladie virale qui se transmet de l’animal à l’homme, et inversement de l’homme à l’animal. La maladie s’est manifestée pour la 1ère fois au Kenya en 1915 chez des éleveurs de bétails. En 1998, lorsqu’elle refait surface au Kenya, elle cause la mort de plus de 400 personnes. Sur le continent africain,l’Egypte, les Iles Comores ou encore le Madagascar ont déjà été touchés par cette fièvre, en tout récemment le Mali et le Niger.

4,573 total views, 3 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut