in

Démangeaisons et mycose vaginale : et si c’était un prurit vulvaire ?

Si depuis quelque jour vous remarquez des démangeaisons vaginale persistantes au niveau de la vulve et que cela vous fait souffrir, il s’agit peut-être d’un prurit vulvaire.

Consultez un médecin, Il vous ferra un diagnostic concluant et essayera avec vous de trouver les causes afin de vous donner un traitement pour vous soulagez de ces satané grattouilles dérangeantes.

Il est clair qu’il n’est pas facile d’en parler lorsqu’on a des problèmes gynécologiques mais cela s’avère indispensable si l’on veut s’en débarrasser au plus vite. Lorsque la zone vaginale démange, ce n’est pas forcément le signe d’une infection.
Le prurit vulvaire se manifeste par des démangeaisons intenses au niveau des petites des grandes lèvres et aussi du pubis. Il est extrêmement gênant puisque l’envie de se gratter fait perde le contrôle. Ce mal incommodant peut avoir des causes différentes : Le plus souvent, le prurit vulvaire est dû à des facteurs externes. En effet il peut être causé par l’utilisation de produits d’hygiène comme le gel douche, le savon ou vos lingettes cela peu venir d’un produit de lessive, un préservatif, les vêtements ou pantalon serré comme les jeans, les culottes qui ne sont pas en coton 100% ou les string ou cela provenir aussi de vos tampons hygiénique. Lorsque les démangeaisons commencent changer immédiatement ce produit qui vient probablement d’entrer dans votre hygiène afin de savoir s’il en est la source.

Le prurit vulvaire peut aussi être le signe apparent d’une mycose ou candidose qui est une infection vaginale causée par des champignons. Il peut aussi être causé par une infection bactérienne comme le chlamydia (provoque les maladies suivantes: Lymphogranulome vénérien (LGV): maladie sexuellement transmissible).

La présence de poux de pubis. C’est bestioles sont solidement accrochées à la base du poil, impossible de les raté si vous prenez la peine de vous examiner avec soin afin de les dénichés si bien sûr elles sont la cause de vos démangeaison.

Un psoriasis ou un eczéma qui sont des affections généralisées de la peau qui atteignent également la vulve. Dans ce cas-là votre traitement sera généralisé.

Pendant la ménopause, les risques de prurit vulvaires sont plus importants dans cette phase de la vie de la femme car la peau devient plus sèche à ce moment-là. Une hydratation à l’aide d’un crème à base d’hormone serait appropriée pour résoudre le problème.
Quel qu’en soit l’origine, un prurit ça pourrit vie à coup sûr ! Vous devez absolument consulter un gynécologue ou un médecin qui est la personne la mieux habiliter à faire le point de la situation. Il saura vous faire passer des examens complémentaires (qu’il s’agisse de tests cutanés, d’analyses de sang) pour votre diagnostique. Les examens terminés et votre diagnostic confirmé, votre médecin vous fera suivre un traitement en vous prescrivant les produits les plus approprié à votre soulagement selon votre cas et l’origine de votre mal. Traitement que vous pourrez néanmoins renforcer en utilisant des savons, gels ou crème spécial conçu spécialement pour cette zone-là. Au-delà de soulager ces démangeaisons vaginales ? Lorsqu’elles sont déjà présentes ces produits peuvent également vous servir à mener une action de prévention.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_mocker

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Quoi manger pendant la grossesse

Faire disparaître les vergetures naturellement est-ce possible ?