ACTUALITE

Nouvelle constitution ivoirienne : L’opposition barre la route à Ouattara

Les partis politiques en désaccord total avec certaines propositions clés du président ivoirien

Dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle constitution ivoirienne, le chef d’état ivoirien a entamé des consultations avec les partis d’opposition le mardi 7 juin 2016 au palais présidentiel. A l’issue de cette rencontre, les opposants n’ont pas manqué de signifier leur désaccord sur certains points essentiels, notamment en ce qui concerne l’instauration d’un poste de vice-présidence.

Les opposants en Côte d’Ivoire sceptiques sur le projet de réforme constitutionnelle

La nouvelle constitution sème la discorde entre l’opposition ivoirienne et le pouvoir en place. Dans le cadre de ladite réforme constitutionnelle en Côte d’Ivoire, le président a essayé d’associer ses opposants politiques à son projet le mardi 7 juin 2016 au cours d’une rencontre qui s’est tenue au palais présidentiel. Si désormais on en sait un peu plus sur la date du référendum, en revanche la mission de recueillir l’assentiment des partis politiques ivoiriens s’est soldée par un échec. A la sortie de cette rencontre, Affi N’Guessan, chef de file de l’opposition, s’est dit inquiet au sujet de plusieurs textes clés de la troisième République, plus précisément au sujet du poste de vice-présidence qui devrait voir le jour à la faveur de la future législation.

Les points de la nouvelle constitution qui fâchent

Dans son intervention après la rencontre avec le chef d’état, le président du front populaire ivoirien a laissé entendre qu’ « il y’a des approfondissements à faire en ce qui concerne les libertés et les droits ». Selon Affi, l’actuel régime n’a pas progressé sur certains sujets d’intérêt national, mais sans pour autant donner plus de précisions. Par contre, la réaction du candidat malheureux aux présidentielles d’octobre dernier a été plus ou moins virulente à propos du fauteuil de vice-président qu’Alassane Ouattara prévoit d’instaurer grâce à la révision de la constitution en Côte d’Ivoire :

« Sur la nature du régime, nous ne sommes pas d’accord avec la proposition du chef de l’état de mettre en place un exécutif tricéphale avec un président, un vice-président, un premier ministre… ».

3,559 total views, 18 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut