ACTUALITE

Factures d’électricité en Côte d’Ivoire : ce que proposent les ivoiriens

Ces dernières semaines, la tension est montée d’un cran entre la compagnie ivoirienne d’électricité et ses abonnés concernant l’arrivé des nouvelles factures d’électricité. Quelques jours après le règlement d’une première quittance, de nombreux ménages ont reçu de la part de la CIE un nouvel avis de paiement pour les consommations des mois de mai et de juin. Désemparés, les populations de Yamoussoukro ont manifesté dans la journée du lundi pour dénoncer ce que certains ont qualifié ‘‘d’escroquerie’’. Pour désamorcer les tensions, une partie des ivoiriens interrogé par notre équipe a proposé des alternatives.

Le torchon brûle entre la CIE et ses abonnés

Pour calmer la montée de la grogne sociale en Côte d’Ivoire, le président Ouattara avait pris un certain nombre d’engagements à l’égard de la population ivoirienne lors de son discours du 1er mai. Au titre des promesses annoncées, l’annulation de la hausse consentie sur les factures d’électricité et la déduction du surplus sur les prochaines quittances des abonnés. Cette annonce avait créé un énorme sentiment de satisfaction chez les populations, mais cette joie a été de courte durée. L’arrivée des prochaines factures ont aussitôt fait monter d’un cran les tensions entre la Compagnie ivoirienne d’électricité et les ivoiriens : « On ne comprend plus rien dans cette histoire, il y’a à peine quelques jours de cela on venait de payer une facture et voici que la CIE nous envoie encore une seconde quittance dont nous devons nous acquitter au plus tard dans le mois d’août. Recevoir deux avis de paiement en l’espace d’un mois, franchement je veux qu’on m’explique ce qui se passe », lançait Yao Anselme, employé d’une usine de la place que nous rencontré devant une direction de la CIE. Pire, les choses se sont envenimées dans la ville de Yamoussoukro où des centaines d’abonnés très en colère ont tenu un sit-in devant les locaux de la CIE pour crier leur ras-le-bol.

Réaction de la compagnie ivoirienne d’électricité face à la colère des populations

Pour apaiser les tensions, la CIE est sortie de son silence pour justifier l’envoi soudain des deux factures d’électricité à ses abonnés. Face à la grogne sociale, la compagnie ivoirienne fait savoir que l’avis de paiement dernièrement adressé aux ivoiriens concerne la période de consommation allant de mai à juin 2016. Mais ces explications sont loin d’être satisfaisantes car les nouvelles quittances qui sont parvenus aux abonnés sont plus élevées que celles qui ont été fraichement payées. La CIE a également reporté de quelques jours la date limite qui avait été initialement indiquée. Les délais de paiement qui étaient fixés du 2 au 4 août ont été rallongés d’une semaine, c’est-à-dire du 9 au 11 du mois prochain. Mais la population n’est toujours pas satisfaite de cette alternative proposée par la compagnie ivoirienne d’électricité. Nous avons interrogé certains plaignants et voici ce qu’ils proposent.

Ce que les ivoiriens proposent pour le règlement des factures

« Personnellement je pense que la CIE doit reporter le coût de cette nouvelle facture sur celles qui doivent venir, en veillant toutefois à ce que le report soit assez faible pour éviter que les populations ressentent trop cela », fait remarquer Traoré Albert, un agent de l’Etat interrogé dans la commune du plateau. A l’instar de ce fonctionnaire, de nombreuses personnes rencontrées dans la rue ont également souhaité la compagnie redistribue le coût de cette nouvelle facture sur les prochaines quittances, jusqu’à ce qu’elle soit totalement réglée. Mais pour l’heure, il est difficile de prédire si cette solution tant prônée par une partie des ivoiriens sera envisagée par la CIE.

1,698 total views, 12 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut