Sécurisation du territoire ivoirien : Charles Gnaoré appelle à la vigilance

Tentatives de déstabilisation du pays – A la faveur de la présidentielle ivoirienne du 31 octobre dernier, un dispositif exceptionnel de sécurité avait été mis en place par les forces de l’ordre. Si l’objectif était bien entendu de veiller à la sécurisation du scrutin présidentiel, les forces de l’ordre avaient également pour mission de déjouer les éventuelles tentatives de déstabilisation que le pays pourrait connaitre. Si cette mission a été dans l’ensemble un succès, Charles Gnaoré estime qu’il ne faudrait pas baisser la garde.

La sécurisation du territoire ivoirien pendant et après la présidentielle ivoirienne reste un défi de taille pour les autorités ivoiriennes. Pendant le scrutin présidentiel, des scènes de violences ont été signalées dans plusieurs localités du pays. En dehors des violences intercommunautaires, aucune attaque ni tentative de déstabilisation du territoire ivoirien pendant la période de l’élection présidentielle. Après avoir salué le professionnalisme des forces de l’ordre durant cette mission, le député ivoirien Charles Gnaoré a appelé à la vigilance. Selon lui les fauteurs de troubles pourraient encore récidiver dans deux trois ou quatre ans. Pour permettre aux forces de l’ordre d’être davantage efficaces contre ces fauteurs de troubles, le député ivoirien souhaite un renforcement des moyens mis à la disposition des forces de l’ordre.

«L’élection présidentielle de 2020 est aujourd’hui derrière nous . Mais les tentatives de déstabilisations ne cesseront pas . Pire , de mon humble avis ,  les fauteurs de troubles ,  récidivistes à souhait , vont en ce moment nous endormir  , nous berner , nous faireDIEU  baisser la garde pour réessayer dans deux ou trois ans leurs basses manœuvres.  En effet , ces Hommes connus comme inconnus , sachant qu’avec leur disgrâce d’avec le Père ADO et avec la nouvelle donne politique qui pointe à l’horizon 2025 , où il sera mis en scelle une nouvelle génération , voudront coûte que coûte user de coups de force pour revenir sur la scène politique .  Ils voient en cela , la seule option qui s’offre à eux , s’ils ne veulent pas être rangés dans les oubliettes à jamais .  D’ailleurs , c’est pour cela que matin , midi et soir , au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner  ils ne cessent de pleurnicher en se leurrant soi même et certains de leur reste d’amis d’être un TCHÉ GUEVARA . Ces nouveaux amis , de toutes les générations réunies , savent qu’ils ne peuvent compter sur l’armée , devenue depuis  républicaine , pour changer l’ordre constitutionnel .  Après avoir échoué sur le terrain de l’affrontement communautaire et ethnique entre populations , ils s’appuieront sur des mercenaires , d’anciens soldats et miliciens et même de jeunes civils , pour la plus part désœuvrés , pour mener leurs actions subversives . L’on a pu voir un bout de cette macabre stratégie pendant la période électorale.», a déclaré le député ivoirien Charles Gnaoré. Pour permettre aux forces de l’ordre d’être encore plus efficace sur le terrain, plusieurs propositions ont été faites par le député ivoirien. Parmi les propositions de l’élu ivoirien, une revalorisation salariale des hommes en tenue.

Doter davantage les forces de l’ordre

«tout en saluant les efforts du Chef de l’État , du Premier Ministre , Ministre de la défense et du gouvernement  , dans l’amélioration du cadre de vie et de travail de nos forces de l’ordre , je plaide pour un accroissement de ces moyens .  Je suis aussi favorable à une petite hausse de leurs salaires , à la continuité de la politique de renouvellement des équipements militaires et des casernes et à la formation de nos soldats .   Aussi , je salue le retour de nos forces dans les missions internationales qui forment au respect des valeurs républicaine et à l’éthique du soldat .  Je recommande même un accroissement de cette présence au niveau mondial sur d’autres théâtres d’opérations .  Je suis de ceux qui pensent que la force des arrmées sénégalaise , marocaine , ghanéenne ( pour ne citer que celles là  ) viennent de ces missions internationales.», a déclaré l’élu ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer