CULTURE

Côte d’Ivoire : Trentenaire du village Ki-Yi

Des retrouvailles célébrées en grande pompe

Le village Ki-Yi, l’un des plus importants établissements dédiés au spectacle en Côte d’Ivoire s’apprête à célébrer son trentenaire. L’évènement aura lieu du jeudi 17 décembre au lundi 21 décembre dans l’enceinte de l’Ecole Normale Supérieure d’Abidjan (Ens) et aussi à l’institut français, un espace situé dans la commune du plateau. Avant la date anniversaire, la fondatrice du village Ki-Yi  Mbock a donné un spectacle le 27 novembre dernier pour dévoiler brièvement au public la grande ambiance qui prévaudra au cours de cette célébration. Plusieurs grands noms du  village seront présents à cet évènement. Cet établissement a été fondé en 1985 par Wêre-Wêrê Liking, une des plus grandes voix de l’art en Afrique. Cette célébration vient ainsi ponctuer cette fin d’année en richesse culturelle à la suite de plusieurs événements qui se sont succédé.

Des invités de marques présents à cette cérémonie

Plusieurs produits du terroir viendront rehausser l’image de cette cérémonie de leur présence. Parmi les invités annoncés, la célèbre chanteuse et percussionniste ivoirienne Manou Gallo. Des  grands noms de la scène artistique seront aussi au rendez-vous. On compte parmi les invités de marques certains panélistes venus des pays étrangers africains comme de l’occident : Roger Fopa, Pierre Fandio, Michelle Mielly ou encore Natacha Raschi. Des patriarches du groupe Mbock rehausseront de leur présence l’évènement culturel dont le gabonais Rodrigue Ndong.

Le bilan du groupe depuis sa création

Au cours de cette cérémonie qui sera célébrée en grande pompe, il sera essentiellement question de faire le point des activités depuis la création du village jusqu’à ce jour. A première vue, le bilan peut être jugé satisfaisant. En l’espace de 30 ans d’existence, le centre aura formé plus d’un millier de personnes aux métiers de l’art et favorisé leur insertion sociale. Parmi les artistes sortis de ce centre de formation figurent de grands noms tels que Bomou Mamadou, Dodet Gnahoré, Boni Gnahoré et aussi le groupe de Rap ivoirien qui est bien connu de la jeunesse Kiff no Beat. L’établissement aura en tout formé des artistes de divers horizons venu d’ici et d’ailleurs. Il sera aussi question en évoquant le bilan de se pencher sur les moyens de renforcement du centre en équipement pour mieux favoriser l’insertion sociale des produits du terroir.

Wêrê-Wêrê liking en quelques mots

Il est difficile de parler de l’art en Afrique sans évoquer le nom de Wêrê-Wêrê liking. Né au Cameroun  en 1950, c’est une femme autodidacte qui se lance dans la peinture en 1968. Plus tard elle se met à l’écriture et produit plus d’une vingtaine d’ouvrages de tous genres littéraires : romans, essais, poésies ou contes. Cette panafricaniste pure dans l’âme s’installe dans la capitale ivoirienne en 1979 et fonde 6 ans après le village Ki-Yi. Toujours active dans l’univers artistique africain, Wêrê-Wêrê Liking est tout simplement l’un des plus beaux joyaux de l’art dont le continent africain peut se vanter d’avoir.

29,191 total views, 21 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut