France

L’homme d’affaires français le mieux payé de 2016

Les hommes français les mieux payés se retrouvent dans la catégorie des hommes d’affaires ayant rachetés différentes actions dans plusieurs entreprises.

L’homme d’affaire le mieux payé de 2016 est une grosse fortune de la France, car le cumul de tous ses gains fait grimper son gain mensuelle à plus de 80 millions d’euros. Détenteur du club de football le Stade Rennais et ancien président du groupe Kering, cette figure emblématique française du développement financier familiale est un amoureux et collectionneur d’art moderne et contemporain.

Père et beau-père marchand de bois

Tout à commencer ce 21 août 1936 aux Champs-Géraux dans les Côtes-du-Nord, où naquit le fils d’un marchand de bois. Cet enfant qui n’est d’autre que François Pinault, qui va par la suite faire son service militaire en Algérie où il rencontre Louise Gautier, la fille d’un marchand de bois fournisseur de la scierie de son père et se fait embaucher par celui-ci. Après son mariage en 1960, il reprend l’entreprise de son beau-père et la renomme Établissements Pinault, avec l’aide du Crédit lyonnais et l’appui du père de Louise qui lui prête même 447 000 francs, François va rapidement développer son activité et pourvoir racheter des dizaines d’entreprises du secteur à partir de 1970. Son mariage avec Louise va durer que cinq ans et donner trois enfants dont (François-Henri actuelle PDG du groupe Kering et gérant de Financière Pinault et président du conseil d’administration d’Artémis, son frère Dominique, avocat, et sa sœur Laurence). En 1973, il vend son entreprise pour 25 millions de francs.

financier, homme d’affaires et amoureux de politique

Pour faire prospérer ses affaires François commence à s’intéresser à la finance en 1974, et fait fructifier sa fortune acquis de la vente de son entreprise en spéculant à la bourse sur le sucre. Il poursuit ses acquisitions, essentiellement d’entreprises proches du dépôt de bilan en bénéficiant d’une loi avantageuse qui lui permet de dégager rapidement des plus-values. Profitant de ses nombreuses connaissances dans le monde des affaires François va continuer de racheter les entreprises qui sont en voie de faillite qui lui permettront d’empocher d’énormes plus-values à titre personnelle et aux comptes de la Pinault SA.
Son amour pour la politique va être révélé quand il s’engage dans les années 70 pour l’élection de Valéry Giscard d’Estaing. Dans cette suite, son ami Michel Giraud, président du conseil régional d’Île-de-France, va lui permettre de rencontrer Jacques Chirac en novembre 1981, qui va devenir un de ses amis les plus proches en l’aidant par des rachats d’entreprises en Corrèze. En 1983, Ambroise Roux de la Compagnie générale d’électricité (aujourd’hui Alcatel), le parraine pour entrer à l’Association française des entreprises privées (AFEP).

La relève assurer, François-henri Pinault

François-henri Pinault après ses études de commerce et son service à Los Angeles au consulat général de France, va regagner l’entreprise familiale en 1987 en tant que vendeur chez Pinault distribution. Commençant au bas de l’échelle sous l’oeil vigilant de son père, François-Henri va acquérir une grande expérience et gravir au fur à mesure les échelons au fil des années pour succéder aujourd’hui à son père à la tête de l’entreprise familiale.

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut