POLITIQUE

Guillaume Soro plus fort que jamais ?

Apparemment le président de l’Assemblée nationale ne souhaite pas quitter l’échiquier politique ivoirien de sitôt

Le chef du parlement ivoirien Guillaume Soro sort apparemment plus fort et plus conforté que jamais par ses proches à l’issue des récents heurts diplomatiques avec le Burkina et la France. Sous les feux des critiques depuis les révélations liées au scandale des écoutes téléphoniques jusqu’au mandat d’amener, l’image du président de l’assemblée nationale ivoirienne a sérieusement été ternie au cours des deux derniers mois. Malgré les appels à démissionner lancés par une partie de l’opposition, en l’occurrence le président du Fpi Affi N’Guessan, Soro demeure toujours à la tête de l’hémicycle ivoirien. Ce dernier revient à la charge en dénonçant des manœuvres politiques soigneusement orchestrées pour l’évincer de la scène politique.

Conséquences des scandales sur sa carrière politique

Les récents incidents diplomatiques avec le Burkina et la France ont quelque peu porté préjudice à la carrière politique assez exceptionnelle de Soro. Même si le lieutenant-colonel Zida reste ferme sur l’authenticité de l’embarrassant enregistrement téléphonique, le nouveau président burkinabé dit attendre les résultats des enquêtes judiciaires avant de se prononcer. Il va s’en dire que les conclusions seront déterminantes pour réhabiliter l’image du président de l’assemblée ou dans le pire des cas confirmer les soupçons qui pèsent sur lui. Quant au heurt diplomatique survenu avec la juge d’instruction française, les avocats de l’ancien premier ministre ivoirien ont mis en avant la carte de l’immunité diplomatique en dénonçant une violation des étapes procédurières par Sabine Kheris. Pour sa part, Guillaume tient à minimiser les impacts de ces incidents qu’il associe aux revêts du jeu politique.

Un important soutien national accordé à Soro

Au niveau national, l’ancien premier ministre a pu bénéficier du soutien combien important de l’institution parlementaire qu’il représente. Le Parlement ivoirien a réitéré sa totale confiance à son chef en dépit des critiques qui le fustigeaient ces derniers temps. Le mardi 22 décembre, une importante délégation de la chefferie traditionnelle de Niablé et de l’Indénié s’est rendue dans les locaux de l’hémicycle pour une cérémonie de purification de Guillaume Soro. Cette action qui revêt une dimension tout à la fois symbolique et culturelle témoigne du soutien de la chefferie traditionnelle à l’homme.

Ces scandales : un mauvais souvenir ?

Le chef du Parlement ivoirien s’est repositionné à nouveau dans l’arène politique après ces fâcheux épisodes de son parcours. Mais la page n’est tout de même pas encore tournée car la lumière reste à établir sur l’authenticité des écoutes téléphoniques. Les résultats de l’enquête pourraient probablement altérer le regard que porte les ivoiriens sur Soro si toutefois il est épinglé par le rapport. Certaines sources laissent également entendre que la plainte de Michel Gbagbo est toujours en vigueur. Autant dire que c’est le calme avant la tempête.

36,196 total views, 123 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut