in

Fonction publique ci : inscription, dossiers et calendrier pour être fonctionnaire

CONCOURS FONCTION PUBLIQUE – intégrer l’administration publique en Côte d’Ivoire répond aujourd’hui à tout une série de procédures, allant de l’inscription en ligne aux épreuves de composition.

Concours Fonctionnaire CI

Chaque année, le ministère de la fonction publique lance des concours d’entrée à l’administration à l’intention de ceux et celles qui souhaitent devenir fonctionnaire d’Etat. Particulièrement en Côte d’Ivoire, ces concours sont de plus en plus prisés par les diplômés, jeunes comme âgés. D’une manière générale, le ministère procède au lancement des concours et différents tests à la fin du premier trimestre de l’année, à savoir au mois de mars pour être plus précis. En plus d’être une occasion pour des milliers de personnes d’intégrer la fonction publique, le ministère offre chaque année également à des centaines de travailleurs professionnels la possibilité d’évoluer en grade à travers des concours professionnels. Rien que pour l’année 2018, ce sont plus de 80 000 candidatures qui ont été enregistrées en Côte d’Ivoire, pour seulement moins de 10 000 postes à pourvoir. Le calendrier des concours s’achève en général fin novembre, date à laquelle les résultats des tests sont dévoilés en ligne, même si certains concours font exception avec des résultats annoncés un peu plutôt avant le mois de novembre.

Les concours d’entrée à la fonction publique en Côte d’Ivoire au titre de l’année 2018 sont entrés depuis le début du mois de septembre dans la phase la plus importante, à savoir l’étape des compositions. En plus de la liste des dossiers à fournir, les candidats sont invités chaque année, après finalisation du processus d’inscription, à se présenter aux différents lieux indiqués sur les convocations, pour composer aux épreuves. Quant aux résultats des concours administratifs, ils sont en général connus vers la fin du mois de novembre. Selon le calendrier établi cette année par le ministre, cette date devrait être à priori respectée sans le moindre souci. Pour le cas de la Côte d’Ivoire c’est depuis le mois de mars que les tests d’entrée à l’administration publique démarrent. Les candidats font dans un premier temps informés par voie de presse et sur les réseaux sociaux du lancement des concours administratifs. Mais pour se donner une chance d’intégrer la fonction publique ivoirienne, la première étape consiste d’abord à s’acquitter des frais d’inscription pour le concours que souhaite passer le candidat. Avec la numérisation et la digitalisation du processus, plus besoin pour les candidats de se déplacer pour payer les frais d’inscription. Ces derniers doivent le faire désormais depuis leur téléphone via les services de paiement mobile mis en place par les trois opérateurs présents en Côte d’Ivoire. Mais tous les concours de la fonction publique ne sont pas lancés à la même date. Par exemple, les inscriptions pour le concours du Cafop se font bien avant le mois de mars, date à laquelle le ministère procède officiellement à l’ouverture de tous les concours administratifs. L’intégration de l’Ecole Infas se fait également par voie de tests, à une date qui diffère de celle des concours administratifs ivoiriens. Mais aujourd’hui, l’une des écoles les plus prisés par les jeunes diplômés ivoiriens est bel et bien l’Ecole Nationale d’Administration, en abrégé ENA.

Liste des dossiers à fournir pour L’Ena

Pour intégrer la prestigieuse école de l’ENA, il y’a bien entendu des conditions à remplir, dont l’une d’elles consiste à réunir dans les délais indiqués les dossiers et pièces constitutives du candidat. L’une des premières conditions pour être éligible, c’est d’abord de remplir le critère de l’âge. Pour faire acte de candidature, le postulant doit au préalable être âgé d’au moins 18 ans et 33 ans tout au plus, conformément au communiqué diffusé chaque année par la direction de l’établissement. Ensuite, le postulant doit réunir la liste des dossiers exigés pour le concours de l’ENA avant de poursuivre la procédure d’inscription. Cette année, la liste des documents à fournir se compose des documents suivants :
• Une demande manuscrite de recrutement établie sur papier libre adressée à Monsieur le ministre de la fonction publique et précisant l’adresse exacte du candidat ;
• Un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu, daté d’au moins 1 an ;
• Un casier judiciaire datant d’au moins 3 mois ;
• Un certificat de nationalité datant de moins de 5 ans (nouvelle formule) ;
• Les diplômes ou titres exigés et leurs copies certifiées conformes. En ce qui concerne les candidats ayant des diplômes obtenus à l’étranger, ils devront produire une attestation d’équivalence délivrée par le ministère de l’enseignement supérieur;
• Un curriculum vitae à télécharger sur le site de l’ENA et certifié sincère par le candidat ;
• Une attestation sur l’honneur par laquelle le candidat déclare ne pas être fonctionnaire ou élève fonctionnaire d’une administration, d’un service, d’un établissement Public de l’Etat ou d’une collectivité locale. S’agissant du fonctionnaire candidat à un concours direct, il devra produire une attestation de sa démission dûment approuvée par son autorité hiérarchique, indiquant l’emploi, le grade, la catégorie et l’ancienneté de service effectif ;
• Une fiche de candidature à télécharger sur le site de l’ENA ;
• Un certificat de visite et de contre-visite délivré par un médecin de l’Administration et le déclarant indemne de toute affection contagieuse telle que prévue par la réglementation en vigueur ;
• Une enveloppe avec le Logo de l’ENA à l’ENA et qui devra porter l’adresse exacte du candidat ;
• Le reçu du paiement des frais de concours ;
• Le reçu de paiement des cours de préparation.
Une fois l’ensemble des pièces exigées ont été réunies, le candidat suit à la lettre la procédure d’inscription pour faire valider son dossier de candidature et attendre ainsi la date des compositions pour passer les épreuves. Comme pour tous les concours administratifs, le candidat passe tout naturellement par la physique médicale pour évaluer son état de santé. Une fois l’inscription finalisée, le candidat attend l’impression de sa convocation pour savoir la date à laquelle il devra composer, mais aussi le lieu où aura lieu sa composition. Rappelons que l’ENA reste à ce jour l’un des concours les plus prisés en Côte d’Ivoire, mais l’Ecole d’Administration n’accueille que quelques centaines d’élèves tous les ans.

Comment s’inscrire pour être fonctionnaire ?

S’inscrire aux concours de la fonction publique n’est pas une tâche aisée, surtout lorsque le candidat en ait à sa première tentative. Aussi, nombres de personnes ne se sont pas encore familiarisés avec l’outil informatique, ce qui rend également le processus d’inscription un peu difficile. Mais aujourd’hui, rien n’est plus simple que de s’inscrire aux concours administratifs. Par le passé, les candidats étaient obligés d’effectuer le déplacement physiquement avant de s’acquitter des frais d’inscription. Mais aujourd’hui, l’inscription se fait en ligne depuis un cybercafé ou votre propre ordinateur. Pour s’inscrire, il faut avant tout faire le choix d’un concours et ensuite se rendre sur le site du ministère de la fonction publique. L’inscription démarre généralement au mois de mars pour la majorité des concours, mais ceux de l’INFAS, du CAFOP ou de l’ENA se tiennent à des dates souvent spécifiques. Le candidat doit donc veiller à être toujours informer pour ne pas être surpris par le lancement des concours. Pour les inscriptions, il faut tout simplement se rendre sur le formulaire en ligne indiqué, ensuite le remplir dûment en fournissant toutes les informations requises. Ensuite, Mais l’inscription en ligne n’est effective et prise en compte que si le candidat s’acquitte des frais d’inscription pour son concours. Désormais, les candidats ont la possibilité d’opter pour plusieurs concours et multiplier ainsi leur chance d’intégrer l’administration publique ivoirienne. Les frais pour les concours en Côte d’Ivoire varient en général entre 23 000 et 26 000 frs Cfa, voire plus dans certains cas. Pour s’acquitter de cette somme, le candidat doit passer le service de paiement mobile Money mis en place depuis quelques années par les opérateurs en Côte d’Ivoire. Une fois la somme exigée payée, le candidat reçoit par message mobile un code qui lui permettra de finaliser son inscription en ligne qui n’est que la première phase du processus. Après l’inscription en ligne, on passe à la phase suivante que l’on pourrait appeler inscription physique. Pour cette étape, le candidat doit réunir les dossiers exigés pour son concours, ensuite se rendre aux lieux de dépôts indiqués par le ministère pour déposer physiquement les pièces administratives requises. Ce n’est qu’à l’issue de l’inscription physique que le processus s’achève, permettant ainsi au candidat de patienter en attendant la date des compositions conformément au calendrier indiqué. Pour la gestion de son inscription, chaque candidat dispose d’un espace candidat en ligne pour lui permettre d’apporter d’éventuelles modifications en cas d’erreur.

Calendrier des concours

Chaque année, le calendrier des concours suit un chronogramme bien précis. Concernant les concours de la fonction publique, le calendrier se décline en plusieurs étapes importantes. D’abord la première étape consiste en l’inscription en ligne. Celle-ci débute au mois de mars 2018 et se fait sur le site du ministère de la fonction publique en Côte d’Ivoire. Selon le chronogramme mis en place cette année, les inscriptions en ligne ont débuté le 9 mars 2018 pour prendre fin le 4 mai. Mais compte tenu de certains retards dans ce processus, un délai a été accordé aux retardataires pour leur offrir une dernière chance. Les inscriptions en ligne pour les concours de la fonction publique au titre de l’année 2018 ont été prorogé jusqu’au 18 mai. Après l’inscription en ligne, les candidats doivent se rendre ensuite sur l’un des sites indiqués par le ministère de la fonction publique pour la prise de photo et la visite médicale. Selon le calendrier établi cette année, la visite médicale s’est déroulée du 27 mars au 25 mai pour les villes d’Abidjan, Yamoussoukro et Bouaké. Pour les autres villes de l’intérieur du pays, la visite médicale a eu lieu du 2 mai au vendredi 11 mai. Après la visite médicale, le candidat doit patienter quelques jours pour connaître les résultats de la visite et passer ensuite à la phase de dépôt des dossiers. Pour les districts d’Abidjan et Yamoussoukro, le dépôt des dossiers a démarré le 10 avril pour s’achever le 1er juin 2018. Les candidats issus des autres localités, à savoir Bouaké, Daloa, Gagnoa, Man, Odienné, Korhogo, Bondoukou, San-Pedro et Abengourou, ont eu droit à deux semaines pour déposer leur dossier (du 15 mai au 1er juin). Prochaine étape du calendrier, les cours de préparation qui ont eu lieu au mois de Juillet, du 13 juillet au 31 août pour être plus précisé. Après cette étape, place aux compositions pour les concours administratifs durant le mois de septembre. Démarrées le 8 septembre, les épreuves écrites d’admissibilité à la fonction publique ivoirienne prendront fin le 30 septembre. Les résultats des concours de la fonction publique seront connus cette année à la date du 30 novembre, si l’on se fie au calendrier mis en place par le ministère lors du lancement des concours.

 

Les concours administratifs sont devenus ces dernières années un rempart pour la jeunesse en quête d’emploi. En attendant que les dépôts de dossiers auprès des entreprises aient des suites favorables, certains diplômés tentent leur chance d’intégrer la vie professionnelle via les concours de la fonction publique. Mais les chances d’intégrer l’administration ivoirienne s’effritent d’année en année. L’engouement pour les concours administratifs évolue au fil des années. Selon les premiers chiffres que nous avons reçus, la symbolique barre des 80 000 candidats a été dépassée pour la session 2018. Les candidats sont de plus en plus nombreux à postuler mais le nombre de place à pourvoir reste relativement très faible. Chaque année, ce sont environ 9000 personnes qui se voient intégrer la fonction publique après les concours. De ce grand engouement des ivoiriens pour les concours, est née hélas un énorme phénomène de corruption qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Certaines personnes, agissant en toute illégitimité, promettent aux candidats des places garanties en échanges d’une forte somme d’argent qui varie entre 500 000 et 1 millions de francs Cfa. Malgré une traque lancée par le ministère, ces réseaux de faussaires prospèrent toujours hélas, jetant ainsi le discrédit sur les résultats des concours. Cette année, le ministère de la fonction publique a adopté des mesures anti-fraudes pour rassurer l’opinion publique et les candidats que seuls les plus méritants seront admis à la fonction publique par voie des différents concours lancés. Pour se donner les chances d’être admis aux concours de la fonction publique, les candidats ont la possibilité de suivre des cours de préparation qui se déroulent généralement un mois avant la tenue des épreuves. A défaut de suivre les cours, il y’a toujours la possibilité pour les candidats de se procurer certains concours de préparation dans les sites d’enrôlement et de dépôt des dossiers de candidature.

1 Point ou Zéro ?

-2 points
Upvote Downvote

Total votes: 2

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 2

Downvotes percentage: 100.000000%

Ballon d'Or : Liste des nominés

Ballon d’or 2018 : la liste des 30 nominés connue le 8 octobre

Luka Modric : joueur FIFA de l’année 2018