Abobo : un artiste musicien interpellé pour viol

Publicités

Viol en Côte d’Ivoire – Les cas d’abus sexuels en Côte d’Ivoire restent encore une réalité, un phénomène qui n’épargne d’ailleurs plus les enfants mineurs. Dans la commune d’Abobo, une jeune dame fera les frais d’un violeur, qui plus est son voisin de cour commune. La police n’a pas donné de plus amples informations sur l’identité du violeur.

Le commissaire Tiegnon du 34e arrondissement de la commune d’Abobo, connu pour sa rigueur face aux hors-la-loi, vient encore de mettre hors d’état de nuire un refractaire. Cette fois, les hommes du commissaire Tiegnon ont procédé à l’interpellation d’un violeur, qui a après avoir commis son forfait dans la cour où il réside, avait pris la fuite. Après son forfait, l’auteur du viol a tout naturellement quitté son domicile, ce qui n’a pas empêché la victime d’aller déposer une plainte au commissariat du 34e arrondissement d’Abobo Baoulé. Après enquête, les hommes du caire Tiégnon mettront la main sur l’indélicat qui ne mettra aucune difficulté à reconnaitre son forfait. Selon les informations rapportées par la police, le violeur sera déféré au Parquet où il sera situé sur la sentence à laquelle il s’expose.

«Le mardi 10 novembre 2020, aux environs de 14 heures 30 minutes, les agents du Commissariat de Police du 34ème Arrondissement d’Abobo Baoulé ont interpellé le nommé OGS 28 ans, Artiste Musicien et domicilié à Abobo Baoulé extension 3 pour viol sur sa voisine de cour commune. En effet, les faits remontent au samedi 07 novembre 2020. Date à laquelle, la victime s’est présentée au poste de Police dudit Commissariat pour dénoncer son voisin de cour commune pour viol. Selon elle, son voisin lui aurait demandé de venir chez lui pour un entretien. Une fois à l’intérieur, ce dernier ferme la porte et la menace de lui ôter la vie si elle alerte le voisinage. C’est ainsi qu’il parvient à ses fins en laissant plusieurs hématomes, des rougeurs et autres égratignures sur le corps de la victime. Après son forfait, l’indélicat voisin disparaît de son domicile jusqu’à ce qu’il soit interpellé par la Police. A l’issue de son interrogatoire, il a reconnu les faits. Par ailleurs, il sera conduit devant le parquet pour répondre de ses actes.», a rapporté la police dans un communiqué diffusé sur la toile dans la journée du mercredi. Les cas de viol sont devenus monnaie courante en Côte d’Ivoire ces dernières années. Dans la commune de Yopougon, il y’a de cela quelques mois, une affaire de viol avait viré au meurtre.

Un viol suivi de meurtre

«dans le courant du mois d’avril 2020,la soeur du nommé I Diakité est violée par le nommé D I dit Akalé et son groupe parmi lesquels le nommé « Abrassien ». Frustré par le viol de sa sœur I DIAKITE en parle à son groupe dont « S « alias Biton, DJINAN et D F dit « babi « , il faut préciser que « Babi » est le plus influent du groupe. Il faut également préciser que le viol commis n’a pas été porté à la connaissance de la Police. Le 22 avril 2020 , à l’absence de leur ami I DIAKITE dont la soeur a été violée , les membres du groupe tombe nez à nez sur le nommé « Abrassien « appartenant au groupe du violeur . Celui-ci est battu à mort derrière le Collège Mamie Adjoua de Yopougon.  Le 23 avril 2020 est le jour de son enterrement, de retour de l’enterrement du défunt « Abrassien « les membres du groupe de celui-ci en l’occurrence les nommés D I dit Akalé, Lamté, « S « alias Almam et bien d’autres décide de venger la mort de leur gars . Une attaque est aussitôt menée . Au cours de cette attaque à la machette, le nommé « DJINAN » trouve la mort, et I DIAKITE dont la soeur a été violée est grièvement blessé.»,  indiquait la police dans une note.

Vous pouvez aussi aimer

Publicités