Présidentielle CI : accusé d’avoir un agenda caché, Hamed Bakayoko réagit

Election en Côte d’Ivoire – Alors que le PDCI vient de désigner Henri Konan Bédié comme son candidat à la prochaine élection présidentielle, le RHDP est engagé dans une course contre la montre pour la recherche du candidat qui succèdera à Amadou Gon Coulibaly, ancien premier ministre ivoirien décédé le 8 juillet dernier. Plusieurs noms circulaient sur la toile, y compris celui d’Hamed Bakayoko, l’actuel ministre ivoirien chargé de la défense. Face aux nombreuses spéculations sur sa candidature en 2020, le ministre Hambak a décidé de rompre le silence.

Hamed Bakayoko envisage-t-il une candidature à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, après le décès d’Amadou Gon Coulibaly ? Sur les réseaux sociaux, l’hypothèse de cette candidature a vivement alimenté les débats. Ministre de la défense, il avait assuré l’intérim pendant l’absence du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, désigné au mois de mars comme le candidat du RHDP à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Contrairement aux informations rapportées par plusieurs pages sur les réseaux sociaux, Hamed Bakayoko n’envisage pas de se porter candidat à la présidentielle d’octobre prochain, pour le compte de son parti. Le ministre ivoirien a, à l’instar de plusieurs cadres du parti unifié, invité le chef de l’Etat à renoncer à sa promesse de ne pas briguer un nouveau mandat présidentiel en Côte d’Ivoire, un troisième mandat qui divise la classe politique ivoirienne. Outre Hamed Bakayoko, c’est toute la région du Woroba qui soutient officiellement la candidature de Ouattara Alassane pour un troisième mandat en Côte d’Ivoire.

Les appels pressants à l’endroit du président ivoirien pour un troisième mandat se font de plus en plus entendre. Après le décès d’Amadou Gon Coulibaly, le RHDP doit désormais se trouver un nouveau pour l’élection à venir. Pressé par le temps, le parti présidentiel pourrait se rabattre sur l’actuel chef de l’Etat qui a pourtant annoncé qu’il ne se représenterait pas pour un troisième mandat en Côte d’Ivoire. Depuis quelques jours, des informations relayées sur la toile font état d’une probable candidature du très fidèle Hamed Bakayoko, le président Ouattara Alassane ayant annoncé il y’a plusieurs mois qu’il se retirait de la prochaine course à la présidentielle en Côte d’Ivoire. Face aux spéculations qui prenaient de l’ampleur, Hamed Bakayoko a clarifié sa position concernant l’élection de 2020. Comme il fallait s’y attendre le ministre de la défense a appelé le président Ouattara à revenir sur sa promesse et à briguer un nouveau mandat présidentiel en Côte d’Ivoire : «Ayant intégré tous les enjeux et au regard des défis actuels, le WOROBA, par la voix de ses porte-paroles que nous représentons, considère que le RHDP, notre parti doit continuer à : – maintenir le climat de paix, de sécurité et de cohésion sociale qui régule désormais le quotidien des ivoiriens ; – promouvoir le développement de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, dans le contexte socio-politique national actuel, marqué par la disparition de notre ami et frère, le Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY désigné comme candidat du RHDP lors du Conseil politique du 12 mars 2020, nous, populations du WOROBA : – demandons avec insistance au Président Alassane OUATTARA d’accepter de se porter candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020.», lisons-nous dans un communiqué diffusé par Hamed Bakayoko, l’un des cadres de la région du Woroba.

Vous pouvez aussi aimer