Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé fait des précisions sur son retour

Retour de Charles Blé Goudé – Acquitté en janvier 2019 comme son mentor, le président du COJEP prépare lui aussi son retour en Côte d’Ivoire. Si Charles Blé Goudé confirme avoir mandaté son secrétaire général pour des discussions avec le pouvoir en place, il nie en revanche avoir envoyé d’autres émissaires discuter avec le régime actuel.

Le retour de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire est très attendu par ses partisans. Pour l’heure, aucune date n’a été spécifiée par le président du COJEP. Seule certitude, son retour devra se faire avec des discussions préalables avec le pouvoir en place. Outre la procédure en appel à la Cour Pénale Internationale, l’ancien président des jeunes patriotes a été condamné à 20 ans de prison ferme par la justice ivoirienne l’année dernière. Concernant les discussions avec le pouvoir en place pour son retour, Charles Blé Goudé a récemment fait une importante mise au point. Le président du COJEP a nié avoir mandaté des émissaires pour des discussions avec le régime actuel sur les conditions de son retour au pays. Cette précision du président du COJEP intervient alors que le porte-parole de son parti a récemment rencontré la ministre de la solidarité Mariétou Koné.

La réaction de Charles Blé Goudé n’aura pas trainé. C’est par voie de communiqué que le président du COJEP a nié avoir envoyé des émissaires discuter avec le pouvoir en place pour son retour au pays : «Il me revient de façon récurrente que des rencontres avec des personnalités au pouvoir et des leaders politiques se tiendraient en mon nom avec une délégation conduite par mon directeur de cabinet que j’aurais envoyé en mission en Côte d’Ivoire. Par la présente, je voudrais faire la mise au point suivante afin que nul n’en ignore. Par décision officielle (N°010/03-01-2021/COJEP/PRESI), en date du 03 janvier 2021, sur recommandation du parti, j’ai mis en place un groupe de contact aux fins de faciliter mon retour en Côte d’Ivoire. Dr. Patrice SARAKA, Secrétaire Général du COJEP, a été désigné par mes soins en qualité de coordonnateur des actions et autres démarches au sein dudit groupe. Depuis sa mise en place, ce comité est à pied d’œuvre, il travaille dans la discrétion et avec efficacité. Il me rend régulièrement compte de l’avancée de ses initiatives qui restent strictement centrées sur les objectifs et la feuille de route à lui confiés, tout en tenant compte de l’évolution de la situation socio-politique.  A ce jour, ce comité qui continue de jouir pleinement de ma confiance, demeure le seul cadre à agir en mon nom auprès des autorités ivoiriennes. Toutes autres démarches solitaires en dehors de ce cadre, ne me concernent pas, et n’engagent que leurs auteurs.  C’est le lieu de rappeler que je reste conscient que mon retour en Côte d’Ivoire se fera avec l’accord des autorités ivoiriennes. D’ailleurs j’ai à plusieurs reprises exprimé publiquement ma volonté de discuter avec les autorités de mon pays afin qu’elles facilitent mon retour en Côte d’Ivoire. Cependant, je continue de mettre un point d’honneur à ce que toutes les initiatives relatives à mon retour s’inscrivent dans une démarche concertée et obéissent à une synergie d’actions ; et surtout avec mon accord. Pour être plus précis et plus explicite, contrairement à ce qu’ont prétendu certains articles de presse, et des images qui circulent sur les réseaux sociaux, je n’ai dépêché aucune personnalité de mon parti ou de mon cabinet à Abidjan, à l’effet de conduire une mission ni auprès des autorités ivoiriennes, ni auprès du Président Henri Konan Bédié ou d’autres leaders politiques».

Youssouf Diaby chez Mariétou Koné

«C’est un honneur pour nous d’être reçus par la Ministre Mariatou Koné, qui est à la fois un exemple pour l’opposition et pour le pouvoir en place. C’est le visage de la femme en Côte d’Ivoire et au-delà, en témoigne la reconnaissance des Nations-Unies. Cette dame, je l’ai connue dans l’honnêteté intellectuelle et dans la droiture.», a déclaré le porte-parole du COJEP.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer