Rachat de Lille : Olivier Letang dévoile son projet

Rachat du Losc – Pour éviter une crise financière au club en janvier, Gerard Lopez a été contraint de céder la présidence du club de Lille à Olivier Letang, ancien président du Stade Rennais viré en février dernier. A l’occasion d’une conférence de presse, le nouveau président du Losc a exposé en quelques lignes son projet et sa vision pour les lillois dans les années à venir. Pour Olivier Letang, la question d’un départ de Christophe Galtier qui réalise un énorme début de saison avec le Losc, n’est pas encore à l’ordre du jour.

Faut-il s’attendre à des décisions fortes dans les mois à venir avec l’arrivée d’Olivier Letang à la présidence du club de Lille ? Avant de prendre connaissance de certains aspects technique du dossier de Lille, le nouveau président a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a clairement exposé les grandes lignes de son projet et sa vision pour le Losc. Parmi les changements importants auxquels il faut s’attendre, la restructuration de l’effectif du club. Avec 55 joueurs pro sous contrat, le nouveau président n’exclurait pas de réformer l’effectif actuel de son club. Pour l’heure, Olivier Letang refuse d’en dire davantage sur ce qu’il adviendra de l’effectif dans les mois à venir. Concernant l’avenir de Christophe Galtier, le manager du Losc n’a pour l’heure aucune inquiétude à se faire, d’autant plus que le nouveau président du Losc serait même favorable à une prolongation de son contrat sur le banc lillois. Quoi qu’il en soit, l’avenir de Galtier est étroitement lié aux résultats de son équipe qui réalise pour l’heure, un excellent parcours en Ligue 1, puisque les lillois occupent la première place du classement avec 33 points actuellement.

Au cours de sa conférence de presse, Olivier Letang est brièvement revenu sur la saga du rachat du Losc par le fonds d’investissement Merlyn : «Les premiers échanges ont démarré environ il y a deux mois et demi. Je choisis toujours en fonction du projet et des hommes. J’ai eu beaucoup de contacts ou d’appels avec des gens qui voulaient racheter des clubs pour faire de l’argent. Mais je me considère comme un homme du football et le plus important, c’est le sportif. Le sportif est le meilleur élément marketing. Mais s’il n’y a pas une organisation forte derrière le sportif, il est difficile d’avoir des résultats sur le long terme. C’est important de me sentir à l’aise dans l’endroit où je vais vivre et Lille est une très belle ville. Il y a un accueil chaleureux. On a envie de venir ici…On est dans une période particulière. Tous les secteurs économiques et tous les pays sont touchés. Et, en France, on s’est rajoutés un problème supplémentaire avec les droits télé. On a un manque de lisibilité mais on l’a appréhendé dans le cadre de la reprise du club. La rencontre avec la DNCG vendredi s’est bien passée. On doit être ré-entendus le 4 janvier. On a intégré les problématiques pour notre budget. Mais on a repris ce club avec un fort sens des responsabilités.», a déclaré en conférence de presse le nouveau président du club de Lille en France. Concernant les éventuelles ventes de joueur dans les mois à venir, aucune perspective n’est encore envisagée par la nouvelle direction du club : «On n’est pas dans cette structure-là. Le meilleur outil marketing, c’est d’être performant sur le terrain. Concernant le mercato de janvier, on n’a aucune obligation de vendre, mais bon, vous connaissez cette activité, si une offre de 100 M€ arrive pour un joueur, qu’est-ce que vous faites ? L’objectif est de garder la meilleure équipe possible».

Maintenir Galtier

«Pour être sincère, on n’en a pas parlé ensemble. Notre relation est ancienne. On partage beaucoup de choses et je suis très heureux de l’avoir comme entraîneur. Son contrat va jusqu’en 2022. On va en discuter dans les semaines qui viennent. Mais la volonté, c’est que Christophe continue.», a indiqué le président du Losc.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer